×

Aime : les compléments alimentaires de Mathilde Lacombe entrent dans 30 Sephora

Publié le
today 14 févr. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ce 17 février, Aime fait son entrée dans 30 magasins Sephora, dont celui des Champs-Elysées à Paris. Un déploiement important pour la marque de beauté française lancée via son e-shop en octobre 2018 sur deux segments porteurs : le soin et les compléments alimentaires.


Les cures Aime - Aime


"Depuis le mois de septembre, Sephora teste sur son site marchand le segment des complémentaires, mais Aime est la première marque que l’enseigne va proposer dans ses magasins physiques", indique Mathilde Lacombe qui a cofondé Aime avec François Morrier. En matière de beauté, le duo d’entrepreneurs n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il fait partie de l’équipe fondatrice de JolieBox, rachetée en 2012 par Birchbox.

Aime, qui prône les vertus d’une beauté "inside-out" (comprendre de l’intérieur et de l’extérieur), s’est d’abord lancée il y a 18 mois avec des cures de compléments alimentaires à base de probiotiques conçues avec la micro-nutritionniste Valérie Espinasse.

Baptisées Pure Glow, Urban Glow ou encore French Glow, ces cures d’un mois, vendues 30 euros -un prix très attractif par rapport aux concurrents-, sont proposées dans des packagings très soignés, qui trouvent facilement leur place dans une salle de bain. Et c’est en partie l’une des forces d'Aime, qui éloigne le complément alimentaire de l’univers médical pour l’inscrire dans celui de la beauté. "Le marché des compléments alimentaires est très important en France, mais très lié à la pharmacie. Il est parfois même un peu anxiogène", explique Mathilde Lacombe.

A l’échelle mondiale, le marché de la nutricosmétique, un néologisme né de la contraction des mots nutriment et cosmétique, frôlerait les 6 milliards d’euros, emmené par l’Asie, le Japon en tête. Avec 35 % de parts de marché, l’Europe serait même le deuxième marché mondial : en misant sur ce segment, Sephora et Aime ne se sont donc pas trompés.   

10 millions d'euros de chiffre d'affaires attendus dans les 18 prochains mois



Pour se lancer, les fondateurs d'Aime ont levé 350 000 euros auprès de business angels. Revendiquant être rentable depuis son premier jour, la société a réalisé en 18 mois un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros et anticipe les 10 millions d’euros d’ici un an et demi. Un chiffre qu'Aime compte atteindre en activant des leviers marketing, alors que jusqu’à présent elle s’est développée grâce au bouche-à-oreille et à la notoriété de sa fondatrice.

Présente sur les réseaux sociaux depuis plusieurs années, Mathilde Lacombe y partage ses expériences beauté mais aussi sa vie de mère de famille entrepreneure : elle compte 116 000 abonnés à son compte Instagram.


Mathilde Lacombe - Aime


Les performances d'Aime attisent donc logiquement les convoitises d’investisseurs. "Pas un mois ne se passe sans que nous recevions une ou deux propositions fermes", explique Mathilde Lacombe, précisant qu'Aime tient à son indépendance.

En plus de son site marchand qui reste son centre névralgique, Aime a inauguré sa boutique parisienne au numéro 3 de la rue du Pont aux Choux dans le quartier du Marais en juin 2019. Dans ce lieu à son image, la marque dispose d’une cabine de soins faisant ainsi la démonstration de sa vision holistique de la beauté. La marque est également présente aux Galeries Lafayette Champs-Elysées et chez Liberty à Londres, où elle avait d’ailleurs ouvert de septembre à décembre un pop-up store.

Côté offre, Aime a lancé ses premiers produits de soins en novembre. Une routine courte qui se compose d’un nettoyant (29 euros), d’un hydratant (35 euros) et d’un sérum (39 euros) qui seront également disponibles chez Sephora. Aime se décline aussi en un déodorant conçu avec la marque Agent Nateur ou encore en une poudre buvable de matcha bio vendue en cure de 30 sticks (25 euros). D’autres produits devraient encore voir le jour, mais libre de toute pression d'investisseurs, Aime veut aller à son rythme.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com