×
Publié le
15 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alaïa lance la collection de maille déstressante Relax

Publié le
15 avr. 2021

Cap sur la santé et le bien-être pour Alaïa. Surfant sur l’engouement pour le confort et l’attention accrue sur le corps et le bien-être, la maison de luxe du groupe Richemont réédite sa maille seconde-peau Relax à travers une collection exclusive de dix pièces.


L'un des modèles de la collection Alaïa Relax - ph Billy Ballard


C’est en 1992, en présentant sa collection pour le printemps-été 1993, que le couturier Azzedine Alaïa avait médiatisé cette innovation textile développée par le fileur florentin Lineapiù à travers des créations en maille extensible et hyper confortables.

Baptisé Relax, ce "fil de la sérénité", tel qu’il avait été qualifié à l’époque pour ses vertus salutaires anti-stress, est composé à 6% de fibre carbone et à 94% de viscose Enka à base de cellulose certifiée provenant de bois issus de la sylviculture durable. Cette maille se veut "une armure souple et technique" assurant confort et liberté de mouvement. "En agissant par compression, elle offre une sensation générale de bien-être", assure la griffe dans un communiqué.

A compter de ce jeudi 15 avril, la collection Alaïa Relax sera disponible sur son site e-commerce et celui de Net-A-Porter, ainsi que dans ses boutiques. En particulier dans son magasin amiral parisien du 5 rue de Marignan, près de l’avenue Montaigne, où il sera possible à partir de fin avril de s’offrir, sur rendez-vous, un "remodelage du corps", grâce à la cabine de soin installée et opérée sur place par l’institut de beauté Martine de Richeville.


Une collection pensée pour sculpter la silhouette - ph Billy Ballard


La collection Relax se décline autour de dix pièces en noir et grenat à la coupe nette, conçues "pour épouser, gainer et sublimer toutes les morphologies". La ligne, surlignée de coutures, est enrichie de détails ajourés et brodés. Legging, body, bustier, tops composent ce vestiaire de vêtements surtout d’intérieur, dont les prix vont de 1.200 euros pour le legging ou le top court à 2.100 euros pour la veste zippée et 3.100 euros pour la combinaison.

Le lancement de la ligne sera accompagnée par une campagne en images et vidéo avec Letizia Galloni de l’Opéra de Paris et Hajiba Fahmy, danseuse contemporaine amie de la maison, posant devant l’objectif de Billy Ballard et la caméra de Louis Evennou, dans un esprit intime et naturel.

Depuis février, la  maison a confié sa direction artistique à l'ancien bras droit de Raf Simons, le styliste belge Pieter Mulier, qui est le premier designer à succéder à Azzedine Alaïa, décédé en 2017, tandis que la griffe est dirigée depuis 2019 par Myriam Serrano. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com