Alanui lance une ligne enfant et une collection capsule pour Colette

Alanui, la nouvelle marque de maille italienne dont tout le monde parle, a dévoilé sa première ligne pour enfant ainsi qu'une collection exclusive pour Colette, tricotée dans le bleu signature du concept-store, rappelant ainsi aux plus septiques qu'il est encore possible de construire un projet de mode fort et enthousiasmant en Italie.


Alanui lance une ligne enfants et une collection capsule pour Colette

La collection unisexe, composée de trois cardigans pour adulte et de trois tenues pour Alanui Kids, est conforme à l'ADN de la jeune marque italienne et à ses motifs inspirés des Indiens d'Amérique, mais aussi à celui du célèbre concept-store parisien et à son bleu électrique. Après un règne sans partage de deux décennies sur la mode branchée, Colette fermera ses portes définitivement le 20 décembre.

En seulement 18 mois, Alanui - la marque de Nicolò et Carlotta Oddi, un frère et une soeur originaires de Monza, en Italie du Nord - a réussi à imposer sa présence dans 120 boutiques internationales, réalisant un chiffre d'affaires annuel de plus d'un million d'euros. Impressionnant début pour cette marque qui investit un marché de niche.

"C'est un rite initiatique de vendre ses produits chez Colette. On ne se rend pas à Paris sans y faire un tour", se réjouit Carlotta, ancien bras droit d'Anna Dello Russo, rédactrice en chef mode du Vogue Japon. "Créer une collection exclusive pour Colette est tout simplement un honneur", ajoute son frère, ancien pilote de course.

Malgré la pénurie de jeunes créateurs en Italie, le succès d'Alanui prouve qu'il y existe de nombreux moyens de monter une nouvelle marque sur ce marché pourtant saturé de maisons de mode. Le duo a présenté ses premières idées l'an dernier à Milan, avant d'être repéré par des grands magasins prestigieux comme Bergdorf Goodman à New York, Maxfield à Los Angeles, Joseph à Londres ou encore Le Bon Marché à Paris. Pourtant, leurs produits sont loin d'être bon marché. Un cardigan jacquard à franges en cachemire vous coûtera 3 245 dollars (2 758 euros) sur Net-a-Porter. Chez Colette, le gilet à motifs indiens se vend 2 500 euros.

Très luxueux, les cardigans sont tricotés à partir de 980 grammes de laine Cariaggi, fournisseur ultra-haut de gamme installé dans la région des Marches, dans le centre de l'Italie. Le nom "Alanui" vient d'un mot hawaïen qui signifie "large chemin" : lors d'un voyage dans le Pacifique, Carlotta portait un vieux gilet trouvé par son frère dans un marché aux puces à Pasadena. "Aujourd'hui, nous voulons que nos vêtements continuent de nous accompagner", s'amuse Carlotta.

"Le tricot du fil cachemire prend jusqu'à onze heures, et l'assemblage de chaque cardigan nécessite six heures supplémentaires. Chaque pièce pèse 1,3 kg, un luxe décontracté pour voyager n'importe où. Le cachemire apporte chaleur et réconfort. On le porte sur son pyjama le matin, en buvant son premier cappuccino", ajoute Nicolò.

Au mois de juin, la fratrie de créateurs a été invitée au salon Pitti. Après avoir accordé une exclusivité Internet à Net-a-Porter pour un an, ils distribuent désormais leurs produits dans de nombreuses boutiques et sur des sites de e-commerce.
 
"Nous voulons que nos produits soient intemporels ; ni trop tendance, ni trop mode. On devrait pouvoir les mettre dans sa garde-robe et les porter un an plus tard, avec le même effet", explique Carlotta. Leur but à long terme : créer une grande marque de maille avec des pulls, des ponchos et des bonnets. Alanui pourrait bien être le début du prochain Missoni...
 

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER