×
5 358
Fashion Jobs
Publié le
6 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Albertine prévoit l'ouverture d'une boutique à Paris

Publié le
6 juil. 2022

Il y a quinze ans, les sœurs Anémone et Caroline Anthon lancent Albertine, une griffe de maillots de bain faisant le pari d’un balnéaire créatif, mode et confortable, avec un produit phare: le maillot une-pièce. "A l’époque la mode était aux deux-pièces", se rappelle Anémone Athon.


Maillot de bain Santiago signé Albertine, 165 euros - DR


Si Anémone a d’abord officié dans la production audiovisuelle, et Caroline dans le marketing, leur passion pour le textile est un héritage familial. Leur arrière-grand père a fondé en 1913 la maison de corseterie et bonneterie Anthon, installée dans la Drôme. Une société qu’a également dirigée leur père jusque dans les années 90 et la désindustrialisation de la France.  

Après les collections de maillots de bain, Albertine s’est ainsi lancée naturellement dans la lingerie. Une lingerie sans armature qui lui permet de s’émanciper de la saisonnalité imposée par le balnéaire. Et pour compléter son vestiaire, la griffe se décline également en prêt-à-porter. Des pièces décontractées et stylées qu’on porte aussi bien chez soi que dehors.

Albertine étoffe désormais son univers en faisant un pas de côté avec un premier parfum. Une senteur baptisée Quatorze heures en été, en souvenir des heures chaudes passées à plage, créée par le nez Joëlle Lerioux-Patris. Elle se décline en deux produits: un parfum à base d’huile en format roll-on (45 euros) et une huile pour le corps et les cheveux qu’on retrouve sur l'e-shop de la marque.


Le parfum Quatorze heures en été d'Albertine, 45 euros - DR


Présente dans 70 points de vente en France et à l’international, en plus de son e-shop et de sa boutique de Soorts-Hossegor, où Albertine a installé son siège, la griffe s’est adjoint les services du showroom The Clothette pour pérenniser et structurer son réseau de revendeurs et le développer davantage. Mais son projet le plus important devrait intervenir d’ici la fin de l’année, avec l’ouverture d’une boutique parisienne dans le quartier du Marais.

Enfin, Albertine, qui compte actuellement dix collaborateurs et table sur quatre à cinq recrutements avant fin 2022, a également débuté la construction de ses nouveaux locaux, toujours à Soorts-Hossegor: 150 mètres carrés qui devraient être prêts pour juillet 2023.

La marque indépendante ne communique pas son chiffre d’affaires, cependant le maillot de bain représente 65% de ses ventes, la lingerie 15%, alors que les pièces de prêt-à-porter qui complètent le vestiaire pèsent 20%. "Depuis 2018, nous avons enregistré une croissance annuelle de 30% et, sur les premiers mois 2022, notre chiffre d’affaires a augmenté de 40%", détaille Anémone Anthon, précisant que la marque ne fait pas de soldes en juillet.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com