×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 juil. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alberto Ojinaga (Desigual): "Nous avons une approche collaborative de l'innovation"

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 juil. 2021

À l’occasion du lancement d'"Awesome Lab", le nouvel accélérateur de start-up de Desigual, FashionNetwork.com a rencontré son directeur général Alberto Ojinaga. Il évoque la stratégie de la marque catalane et détaille sa feuille de route qui, malgré les difficultés de l’année dernière provoquées par la pandémie, met l’accent sur l’originalité du design, de l’image et de la communication. Depuis deux ans, ce positionnement assumé est renforcé par des collaborations créatives. Avec ce nouveau projet, la griffe va pouvoir créer des synergies avec des start-up issues du secteur de l’innovation et des technologies.


Alberto Ojinaga, le directeur général de Desigual - Desigual


FashionNetwork.com : Comment le projet de lancer un accélérateur de start-up est-il né?

Alberto Ojinaga : Il y a deux ans, nous avons modifié notre vision de l’innovation pour nous tourner vers une approche plus collaborative. De plus, cela fait quelque temps que nous menons une réflexion stratégique concernant les valeurs qui sont propres à Desigual. La créativité et l’innovation forment la base de notre ADN, et pour renforcer ces traits de caractère, nous avons progressivement avancé vers un concept plus ouvert de Desigual. Notre monde est de plus en plus interconnecté et nous concentrer exclusivement sur notre histoire et nos valeurs aurait limité notre potentiel. Nous pensons qu’il existe un vivier de créativité et d’innovation en dehors de Desigual, auquel nous pouvons accéder à travers la collaboration.

FNW : Quels types de profils d’entreprises et quels secteurs d’innovation avez-vous en tête avec ce projet?

A.O. : C’est un accélérateur vertical dans le monde de la mode, très orienté sur les technologies. En interne, nous avons sélectionné dix défis en faisant participer tous les départements. Ils sont principalement centrés sur l’expérience client, la responsabilité environnementale, la chaîne d’approvisionnement, l’analyse des données ou "business intelligence" et la détection de talents.

Nous cherchons des entreprises du monde entier, ce n’est pas un format fermé. Nous sommes en train de préparer un espace dédié dans nos locaux pour que les start-up viennent participer à des programmes de mentorat et à des formations, en interne comme en externe.

FNW : S’agit-il d’un programme d’accompagnement limité dans le temps ou est-il possible que Desigual investisse à terme dans les start-up participantes?

A.O. : C’est un programme d’innovation ouvert qui dure de six à neuf mois. Une fois le programme terminé, une preuve de concept sera réalisée avec certaines start-up. Nous voulons les soutenir pendant tout le processus à travers des tutorats ou des rencontres "Demo Days" pour faciliter leur accès au financement. En fonction des résultats des preuves de concept, nous envisageons d’investir en solo ou en partenariat avec Plug and Play.

FNW : Quel est le montant de cet investissement?

A.O. : L’année dernière, nous avons investi 18 millions d’euros, principalement dans la numérisation, l’optimisation technologique et le développement des plateformes logistiques. L’investissement que nous envisageons pour ce projet, sans parler de possibles investissements dans certaines start-up, se situe légèrement en dessous d’un million d’euros. Au cours des trois prochaines années, Desigual compte investir environ 15 millions d’euros dans certaines start-up du programme.

FNW : D’après vous, pourquoi Desigual est-elle la première entreprise de mode espagnole à lancer un accélérateur?

A.O. : Je ne sais pas. Chez nous, cela s’est imposé comme une évidence. C’est un élément supplémentaire de notre processus de transformation continue. Nous recherchons avant tout la créativité et l’innovation, et je crois que c’est un projet qui s’inscrit parfaitement dans notre culture d’ouverture, qui nous permet de rester au fait de ce qui se passe dans le monde et de collaborer avec d’autres entreprises.

D’un point de vue commercial, ce n’est pas la seule piste que nous explorons, mais c’est l’un des piliers de notre stratégie, qui se concentre également sur la création de vêtements originaux et reconnaissables et sur une communication disruptive. Le troisième pilier est notre ouverture sur le monde, qui fait de la collaboration un outil essentiel, concurrentiel et de différenciation.

FNW : Les derniers mois ont été marqués par une reprise de la croissance. Quels sont les résultats de la boutique en ligne de Desigual maintenant que les boutiques physiques ont rouvert?

A.O. : Au cours du premier semestre 2021, les ventes en ligne de Desigual (site propre, distributeurs en ligne et ventes flash) ont augmenté de 42% par rapport à la même période l’année précédente. Le digital représentait 28 % du total à la clôture de l’exercice 2020; en mai 2021, ce chiffre était déjà passé à 36 %.

Depuis les réouvertures massives, le trafic du digital ne croît plus à la même période qu’au plus fort de la pandémie, mais l’évolution reste très positive.

FNW : Quelle est votre vision des résultats de l’entreprise au cours des derniers mois?

A.O. : Nous avons perdu beaucoup d’argent en 2020. Quand nous avons présenté nos résultats, notre objectif pour 2021 était de revenir à l’équilibre. La quatrième vague de la pandémie a été plus dure que ce que nous pensions et près de la moitié de notre réseau de distribution est resté fermé au cours des cinq premiers mois de l’année. Malgré tout, nous conservons notre objectif de revenir à l’équilibre cette année. Mais la cinquième vague affecte à nouveau le trafic en boutique à un moment très délicat, les soldes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com