×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
19 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alessandro Dell'Acqua célèbre son dixième anniversaire à la tête de N°21

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
19 févr. 2020

Dans la vie, dans la mode et évidemment à Milan, où Alessandro Dell'Acqua a célébré le dixième anniversaire de sa marque N°21 avec un défilé terriblement sophistiqué et sexy, les grands talents s'installent souvent dans la durée.


N°21 - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula


Au cours de cette décennie, Alessandro Dell'Acqua est devenu célèbre pour ses vêtements excentriques et sensuels, sans jamais franchir la frontière du mauvais goût ou de la vulgarité. Et avec cette collection d'Automne-Hiver 2020 impeccable, le créateur italien a indéniablement réussi à maintenir le cap.

Dans les années 1990, le designer napolitain a perdu le contrôle de son propre nom. Mais là où la plupart de ses confrères auraient jeté l'éponge, Alessandro Dell'Acqua s'est remis au travail avec enthousiasme, pour donner naissance à N°21, l'une des marques les plus surveillées de Milan, qui a d'ailleurs franchi il y a quelques années la barre symbolique des 50 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel.

La femme N°21 est admirable à tous points de vue. Elle fréquente assidûment la salle de sport, mène une carrière ambitieuse : elle est énergique, et très sensuelle. Pour l'automne, Alessandro Dell'Acqua la verrait bien porter des robes de cocktail bien coupées, des robes en dentelle ou des cardigans crochetés. Beaucoup de noir, et des broderies abstraites en métal fin. Le tout porté avec des manteaux militaires et des redingotes en plumes, ou des robes-chemises à rayures bleu ciel, à la fois douces et masculines. Le succès était au rendez-vous à la fin du défilé, organisé dans le garage industriel qui sert de quartier général au label milanais.
 

N°21 - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula


Quand la femme qu'il habille veut faire une entrée remarquée, elle se pare de quelques plumes de marabout beige et prend des allures d'aristocrate cleptomane, ou bien revêt une robe de soirée en soie brun clair, à l'encolure garnie de grosses chaînes dorées. Cette finition se retrouve d'ailleurs sur ses escarpins, ses sacs à mains ou ses pochettes. Alessandro Dell'Acqua en est manifestement très fier, puisqu'il n'a pu s'empêcher de la montrer en avant-première à ses abonnés sur Instagram.

"L'idée : réunir en un seul défilé toutes mes obsessions depuis le début de N°21. Les punks, la bourgeoisie milanaise, des éléments masculin-féminin, sexy, tout ce qui m'obsède. Mais rien de nostalgique, je n'aime vraiment pas les commémorations", sourit le créateur, avant que ses confrères Andrea Incontri et Francesco Scognamiglio l'interrompent pour l'ensevelir sous les compliments.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com