×
Publicités
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
12 oct. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alexander McQueen: mode à l’heure de Greenwich, et Paris en ligne de mire

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
12 oct. 2022

Pas tout à fait la dernière et certainement pas des moindres, la maison Alexander McQueen dévoilait ce mardi sa nouvelle collection: ce conte visuel aussi sombre que splendide était présenté dans une bulle de plastique formant un dôme géant, installé sur une estrade surélevée au Royal Navy College de Greenwich.


Alexander McQueen Collection Printemps/été 2023 à Greenwich - Alexander McQueen


On passe à l’heure de Greenwich, avec cette collection en forme de commentaire sur l’époque, déclinée en sélection de vêtements magnifiques pour femmes de goût. Les images les plus puissantes, ce sont ces quatre looks inspirés du peintre Jérôme Bosch, transformant sa vision d’un Moyen-âge affligé par la peste en tenues pleine d’assurance punchy, qui frappent brillamment les esprits.

Mais le principal événement, c’était le travail exceptionnel sur les coupes, de la part d’une maison qui figure parmi les plus innovantes dans ce domaine actuellement.

Suite à la mort de la Reine, de nombreuses griffes avaient également reporté leurs défilés londoniens à cette semaine, comme par exemple Roksanda Ilincic et Raf Simons. Mais la maison McQueen avait prévu dès le départ de présenter sa collection en dehors du calendrier officiel.

Le travail de couture dominait donc les premières salves de looks. Des robes fendues en formes de corset sur le devant, avec des queues qui pendaient derrière. Des combinaisons smoking à épaulettes et dos tailladé. Et des pantalons qui ressuscitent les célèbres pantalons taille basse "bumster" du fondateur Alexander.

Il y avait aussi de sensationnels justaucorps structurés par des corsets intégrés, en intarsia rouge ou maille noire. Ensuite, la directrice artistique de la maison, Sarah Burton, a commencé à envoyer les pièces marquantes de cette collection – comme ce body enveloppé dans d’immenses franges oiseau de paradis.

Sarah Burton n’a pas tellement de rivaux non plus en matière de drapé. Pour citer quelques exemples, cette brillante robe asymétrique en cuir lapis lazuli, portée avec de longs gants assortis. Le summum de la déesse rock. Ou la robe dos nu en cuir noir digne d’un samouraï, qui permettait au mannequin de placer les mains à l’intérieur, façon Toshiro Mifune. Et les robes tailladées frénétiquement par Sarah, en maille compacte de viscose rouge, vont beaucoup marquer les esprits.

Un œil omniscient apparait de manière récurrente sur de nombreux looks. Agrandi format ballon de foot, il agrémente une robe en polyester blanc en pétales géants, portée sur une brassière de sport. Un autre de ces yeux vous regarde furieusement sur un blazer croisé féminin en viscose blanche. Le plus gros de ces yeux ornait un justaucorps incrusté de cristaux avec bas attachés porté par Naomi Campbell.

"J’avais envie de poser cette question: où trouver de l’humanité en ces temps difficiles ? Ce qu’il faut c’est ouvrir les yeux. C’est vraiment un symbole unique de ce que signifie être humain, chacun étant comme une empreinte digitale, un individu à part entière. Et en matière de couture, les coupes sont chirurgicales sans ornements superficiels. Je voulais voir comment prendre le travail de coupe et jouer avec les proportions du corps féminin, pour le rendre puissant et le révéler. C’est une femme qui habille une femme, pas un regard masculin", expliquait Sarah Burton.


Alexander McQueen collection Printemps/été 2023 à Greenwich - Alexander McQueen


Il y a un autre élément qui fait de Sarah Burton une créatrice vraiment formidable: elle n’est jamais littérale. Son premier look Bosch était en fait intégralement monochrome, l’iconographie du peintre déclinée en délicates broderies blanches – une couleur rarement associée au maître flamand. Mais l’image qui restera la plus mémorable de cette collection très spéciale, ce sont les robes en cuir tailladées et les combinaisons rebrodées dignes de la haute couture, qui rappelaient le Jardin des délices de Jérôme Bosch, dans une technique déclinée jusque sur les bottines.

"On dirait qu’on est sur le point de de connaître un nouveau Moyen Age. C’est quelque chose qui nous a toujours intéressés, chez McQueen: la vie, la mort, la destruction et la beauté. Il y a une beauté instantanée chez Bosch, et pourtant on voit la noirceur dans toute cette splendeur", soulignait la créatrice.

Sarah était le bras droit d’Alexander McQueen quand il créa la collection désormais légendaire intitulée "Veuves de Culloden", en 2006, s’inspirant du soulèvement jacobite de 1746, la dernière bataille rangée a avoir eu lieu sur le sol britannique. Tout près du défilé de ce jour, le National Maritime Museum conserve des drapeaux saisis lors de la bataille de Trafalgar, la plus grande victoire navale britannique.

Ce défilé était aussi le premier organisé à Londres pour le PDG de la maison, Gianfilippo Testa, qui est arrivé en mars. Ce dernier a révélé que McQueen prévoit de défiler à Paris la saison prochaine, en intégrant le calendrier officiel français. Cela fait suite à un hiatus de plusieurs années. Il y a six mois, la marque a défilé à New York, et il y a un an, à Londres, après l’année d’interruption due à la pandémie.

Cette collection McQueen printemps/été 2023 était présentée sous l’élégante façade néo-classique de ce chef d’œuvre architectural des rives de la Tamise, l’une des plus belles réalisations de Sir Christopher Wren.

Avec une bande-son vibrante, et notamment "Transport" de Kamil Van Derson, le point d’orgue de ces 41 looks était une robe de mariée rebelle déstructurée et tailladée, presque entièrement composée de broderies Jérôme Bosch.

A l’arrière plan se trouvait l’Observatoire royale qui abrite le premier méridien, point de départ de toutes les observations astronomiques. L’idéal pour cette collection, qui restera elle-même une référence pour qui veut évoquer le meilleur de la couture contemporaine et du style vestimentaire actuel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com