×
Publicités

Allbirds, la basket durable veut conquérir la France

Publié le
1 juil. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cap sur la France pour Allbirds. Basée à San Francisco, la marque naît en 2016 de l'idée conjointe de Tim Brown, ancien joueur international de football néo-zéandais devenu designer, et Joey Zwillinger, ancien consultant chez Industry Ventures et Goldman Sachs passé ingénieur en ressources renouvelables. Leur concept : une basket révolutionnaire et durable, réalisée en laine mérinos, inspirée des matériaux naturels et conçue pour le quotidien. Elle débarque aujourd'hui dans douze pays européens et notamment le marché français, via l'ouverture d'une boutique en ligne dédiée.


Allbirds, la collection


Le parti pris « green » d'Allbirds a pris rapidement, le style décontracté et cool de la marque, un design minimaliste et sans logo, combiné à un positionnement fort sur la chaussure durable séduisant le public et les investisseurs à l'instar de Leonardo DiCaprio, et de Neil Blumenthal, PDG de Warby Parker (détaillant en lunettes), qui intervient lui en tant que conseil.
 
Point fort de la marque, le processus de fabrication des Whool Runner (vendues autour de 110 euros la paire), celui du modèle original d’Allbirds consommant « 60 % d’énergie en moins que celui des chaussures de sport classique », expliquent les fondateurs. La collection Tree, lancée en mars 2018, contient également « des fibres d’eucalyptus éthique qui utilisent 95 % moins d’eau que le traitement classique du cuir et bénéficie d’un impact carbone inférieur de moitié à celui des matériaux traditionnels », affirme la marque. Un process auquel s’ajoute des lacets fabriqués à partir de bouteilles plastiques recyclées et une semelle intérieure faite à base de graines de cirin.

Affirmant à chacune de ses collections un positionnement toujours plus responsable – les fondateurs ont même créé au sein de l’entreprise une taxe carbone interne pour atteindre un impact carbone neutre à 100 % -, Allbirds lançait en août dernier un nouveau matériau avec la ligne semelle « sugar », une semelle fabriquée à partir de canne à sucre, une alternative à la mousse de pétrole largement utilisée sur le marché de la chaussure classique.


Tim Brown et Joey Zwillinger, les fondateurs d'Allbirds


Un ancrage écologique qui connaît un succès commercial étonnant : Allbirds aurait déjà vendu plus de 1 million de paires depuis son lancement.
 
Après l’ouverture du e-commerce aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, Australie, Canada, Royaume-Uni et en Chine, la nouvelle étape du développement d’Allbirds passe par l’Europe. Depuis le 1er juillet, Allbirds tient son site de vente en ligne pour l’Europe, « une façon de répondre à la demande croissante », expliquent les fondateurs. 
 
Déjà à la tête de huit boutiques en propre – San Francisco, New York, Londres, Chicago, Boston, Seattle, Shanghai et Pékin -, les fondateurs d’Allbirds devraient annoncer d'autres ouvertures dans l'année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com