×
Publicités
Publié le
19 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Allbirds se lance dans le vêtement et prend ses quartiers d'hiver chez Merci

Publié le
19 oct. 2020

Allbirds s'envole. Après l'annonce, il y a quelques semaines, d'une levée de pas moins de 100 millions de dollars, la marque californienne s'attaque à une nouvelle étape de sa croissance. Spécialiste, depuis ses débuts en 2016, de la chaussure développée avec une approche écoresponsable, le label créé par Tim Brown et Joey Zwillinger, se lance dans le prêt-à-porter.


A l'instar de son approche sur la chaussure, Allbirds veut développer une offre textile avec de "meilleurs matériaux" que ceux traditionnellement utilisés dans l'industrie textile - Allbirds



Allbirds dévoile ce 20 octobre ses premiers vêtements, directement disponibles du XS au XXL sur son site marchand pour une proposition allant de 50 euros pour un tee-shirt, à 280 euros pour une doudoune. Le tout avec une promesse d'engagements responsables.

"Les certifications ZQ, Oeko-Tex 100 et FSC garantissent le bien-être animal, le respect de l'environnement et la durabilité dans la production de cette collection, explique la marque dans un communiqué. Chaque pièce est étiquetée de son empreinte carbone pour renforcer les consciences. La garde-robe fonctionnelle d'Allbirds combine innovation dans le textile naturel de nouvelle génération et utilisation des méthodes et textiles traditionnels". Concrètement, la marque qui proposait déjà des sous-vêtements applique sa matière TrinoTm, mêlant laine mérinos et fibre d'eucalyptus, sur certains produits. Mais elle va aussi proposer des tee-shirts dans une nouvelle matière réalisée avec un biopolymère à base de "coquilles issues de la vie aquatique", qu'elle a baptisée TrinoXo. 

Les tee-shirts, le sweatshirt, le cardigan et la doudoune légère sont les pièces basiques qui doivent constituer la base de l'offre textile responsable de Allbirds.

La récente levée de fonds doit lui permettre de franchir les premiers écueils de ce lancement sur un marché du prêt-à-porter qui connaît de nombreuses initiatives en matières d'écoresponsabilité. Les montants levés doivent aussi permettre à la marque de développer sa présence à l'international. Et notamment la France.

Déjà présente avec des boutiques à Londres et Berlin, Allbirds, bien que distribuée en France, n'y a pas de points de vente physique. Le label américain a donc trouvé un partenaire de choix pour tester le marché français puisqu'il installera un espace éphémère de deux mois chez Merci pour les fêtes de fin d'année, afin de présenter ses modèles Wool Runner, Wool Piper et Tree Dasher.


Merci


L'espace de 60 mètres carrés appliquera une logique de design durable. Le lieu "sera rempli de briques provenant de la Briquèterie du Nord à Lille, qui se montent et se démontent facilement, garantissant qu'aucun déchet ne sera perdu au cours du processus, explique la marque dans un communiqué. À la fin du pop-up, les briques seront retournées à la Briquèterie du Nord, pour être recyclées ou réutilisées. Merci et Allbirds voulaient s'assurer que les éléments de conception du pop-up fassent partie intégrante du concept de durabilité au même titre que les produits proposés".

L'espace sera aussi l'occasion pour l'équipe d'Allbirds de présenter de manière plus approfondie son univers et de tenter de séduire, sur les terres de Veja, les consommateurs sensibles aux démarches écoresponsables.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com