Alpargatas (Havaianas) : le propriétaire J&F stoppe les négociations portant sur sa vente

J&F a mis un terme aux pourparlers engagés pour céder une part majoritaire du groupe Alpargatas, détenant les marques Havaianas et Osklen notamment, à un duo d’investisseurs bancaires brésiliens en raison d’un désaccord portant sur le prix, selon une source impliquée directement dans le dossier.


Les tongs Havaianas vont-elles à nouveau changer de main ? - Reuters

Le potentiel acquéreur, composé de Cambuhy Investimentos Ltda et de Itaúsa Investimentos SA, avait offert entre 1 et 1,1 milliard de dollars pour Alpargatas. Aucun commentaire de leur part n’a été fait suite à la décision de J&F de clore les négociations.
 
J&F, qui gère la fortune de la famille Batista, doit, selon un rapport, augmenter ses liquidités pour refinancer l’échéance de ses emprunts. En mai, les propriétaires de J&F ont signé un accord "de clémence" après qu’ils ont admis avoir soudoyé 1 900 politiciens.
 
Les Batista reprendront le processus de vente d’Alpargatas sous la forme d’une enchère concurrentielle « dès que possible », a déclaré la source, souhaitant rester anonyme. La famille gérant J&F avait acquis Alpargatas en décembre 2015 des mains du conglomérat Camargo Correa, qui avait été épinglé dans le même scandale de corruption.
 
Le groupe propriétaire de la marque Havaianas a terminé l'exercice 2016 avec une chiffre d'affaires de 4,05 milliards de réaux (1,22 milliard d'euros), soit une modeste hausse annuelle de 0,4 %, en raison de la baisse des ventes de chaussures en Argentine, le second marché du groupe.

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - ChaussuresBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER