×
6 507
Fashion Jobs
Publicités

Alphabet a fait une offre pour s'offrir Fitbit

Par
Reuters API
Publié le
today 29 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(Reuters) - Alphabet, la maison mère de Google, a publié lundi des résultats trimestriels montrant que ses coûts continuent d’augmenter plus rapidement que son chiffre d’affaires malgré ses efforts pour trouver de nouvelles sources de revenus.


Reuters Arnd Wiegmann



Le bénéfice trimestriel du numéro un mondial de la recherche sur internet a ainsi raté le consensus de Wall Street de 1,7 milliard de dollars (1,53 milliard d’euros) environ alors que son chiffre d’affaires dépasse les attentes. Le titre cédait 1,6% dans les transactions électroniques après la publication à 1.268,50 dollars, effaçant pratiquement la hausse enregistrée en séance lundi.

Google a régulièrement augmenté ses investissements ces dernières années dans des domaines comme l’informatique dématérialisée (“cloud”) ou l’électronique grand public, qu’il juge essentiels pour maintenir ses positions face à des concurrents tels qu’Amazon ou Microsoft. Mais ces développements se traduisent par une forte hausse de ses dépenses et de ses effectifs: le groupe devrait recruter plus de 20 000 personnes cette année.

Le groupe a fait récemment une offre de rachat du spécialiste des appareils connectés pour le sport Fitbit, a appris Reuters de plusieurs sources proches du dossier. La capitalisation de Fitbit a bondi de 27% lundi après ces informations, à 1,4 milliard de dollars.

Au troisième trimestre, les dépenses du groupe ont augmenté de 25% sur un an, un rythme comparable à celui des trimestres précédents, à 31,3 milliards de dollars.

Alphabet, qui tire environ 85% de ses revenus de la publicité en ligne, a réalisé sur la période un chiffre d’affaires de 40,5 milliards de dollars, en hausse de 20% sur un an. Les analystes attendaient en moyenne un CA de 40,325 milliards selon les données IBES de Refinitiv. Le bénéfice net du trimestre a atteint 7,1 milliards de dollars, soit 10,12 dollars par action, alors que le consensus le donnait à 8,811 milliards (12,44 dollars par action). La marge d’exploitation a légèrement reculé à 23% contre 24% au deuxième trimestre.

Pour Haris Anwar, analyste d’Investing.com, ces résultats suscitent des interrogations. “Rater le consensus au moment où les grands noms de la high-tech font l’objet d’enquêtes sur leurs pratiques commerciales ajoute à l’incertitude et suscite le pessimisme autour de la société”, a-t-il écrit dans un courrier à Reuters.

Les pratiques commerciales de Google sont en effet visées par des enquêtes du Congrès et de la justice américaine ainsi que de 48 Etats. Le groupe dit coopérer aux investigations. En Bourse, le titre Alphabet a gagné 17% sur les 12 derniers mois, une hausse inférieure à celles de Microsoft (+33%) et Facebook (+29%).

Munsif Vengattil à Bangalore et Paresh Dave à San Diego; Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.