Alrosa augmente son chiffre d'affaires en dépit d'un marché morose

Le deuxième producteur mondial de diamants, le groupe russe nationalisé Alrosa, a annoncé qu'en 2006 il a vendu des pierres pour plus de 3 milliards de dollars, dont 2,9 milliards en diamants bruts. Environ 55 % des ventes ont été réalisées à l'exportation. Le chiffre d'affaires est en hausse de 5 % environ en rythme annuel.


Diamants - Photo : AFP

Et ce en dépit d'un marché mondial qui, au dire de la société, ralentit sans discontinuer depuis le quatrième trimestre de 2005. Note d'espoir, les ventes de Noël ont été meilleures que prévu. Et ce en dépit de la sortie du film « Blood Diamond »...

Alrosa explique sa bonne performance par les ajustements rapides de ses prix et par la politique flexible adoptée dans la composition des « packages » de diamants proposés à ses clients.

Ces mesures d'adaptation continuent d'être appliquées au premier trimestre de 2007, a indiqué Alrosa. L'entreprise minière stigmatise par ailleurs le haut niveau d'endettement bancaire de la filière. Elle souligne également la détérioration de la demande qui s'est soldée par des profits en baisse et des marges réduites pour le secteur de la joaillerie. Et ce en raison d'une offre additionnelle significative en 2005 et au premier semestre 2006.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Les Echos

JoaillerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER