×
Publicités
Par
AFP
Publié le
1 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Altuzzara artisanal, Sonia Rykiel en vichy

Par
AFP
Publié le
1 oct. 2017

Paris, 30 sept 2017 (AFP) - Des motifs tribaux, du crochet, des cols en fourrure: la griffe Altuzarra, qui défilait pour la première fois à Paris, a présenté samedi une collection printemps-été évoquant les savoir-faire artisanaux et les grands espaces.

Altuzarra - printemps-été 2018 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


Le créateur français Joseph Altuzarra, parisien d'origine basé à New York, s'est inspiré du film d'animation Princesse Mononoké d'Hayao Miyazaki, une fable autour de la déforestation dans un Japon médiéval.

Des gilets de fourrure d'agneau de Mongolie évoquent l'allure de l'héroïne de Miyazaki, élevée par une déesse-louve, de même que des hauts sans manches noués sur les côtés.

La collection fait la part belle aux pulls en crochet, aux broderies anglaises, aux motifs jacquard, aux pompons, pour une touche folklorique discrète. Les femmes portent des bottes lacées de guerrière, et des vestes matelassées à motifs évoquent des vestes de samouraï. Plus féériques, des robes près du corps, fendues et asymétriques, brillent de mille paillettes.

A l'instar des marques américaines Rodarte et Proenza Schouler, le créateur de 34 ans, qui défilait jusqu'à présent à New York, a décidé d'opter pour la Fashion Week parisienne. Outre un retour à ses racines, ce choix est aussi motivé par la volonté d'accélérer le développement de la marque à l'international.

Sonia Rykiel - printemps-été 2018 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


Dans la soirée, le défilé Sonia Rykiel était une invitation à la plage, avec ses couleurs évoquant la nacre, ses bijoux en forme de coquillages, ses paniers de pêche en osier, ses chapeaux en crochet, robes bain de soleil et nu-pieds.

La collection de la directrice artistique Julie de Libran met à l'honneur le motif vichy, qui n'est pas sans rappeler l'allure de Brigitte Bardot, mais aussi bien sûr les rayures, emblématiques de la maison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.