×
Publicités
Publié le
4 juil. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amal Guessous adopte Paris pour ses premiers pas européens

Publié le
4 juil. 2007

Le plus Américain des créateurs français s’installe à Paris. Le styliste rock de la marque éponyme Amal Guessous ouvre une boutique au 15 de la rue Clément Marot dans le VIIIe arrondissement de Paris.


Amal Guessous campagne publicitaire 2007 réalisée par le photographe Hervé Lewis


C’est d’abord à Los Angeles qu’Amal Guessous a trouvé son eldorado. En 1994, celui qui a commencé sa carrière dans la fabrication et la distribution de cuir, fonde avec son actrice de femme Leilani Sarelle la marque Amal Guessous. Ses collections dédiées aux motards rencontrent un succès rapide sur les côtes californiennes puis sur tout le continent nord-américain. Un succès dû en partie au soutien d’une batterie de stars adeptes de ses lignes rocks, comme les comédiens Mickey Rourke et Demi Moore ou la chanteuse colombienne Shakira ; une publicité people qui lui permet de poursuivre son expansion jusqu’en Asie et en Australie.



Fort de ce succès, Amal Guessous s’implante aujourd’hui en Europe, en commençant par Paris. Son magasin, situé à deux pas de l’avenue Montaigne, s’étend sur soixante-dix mètres carrés répartis sur deux étages. Au milieu de la boutique au sol en chêne marron foncé et aux meubles sur mesure incrustés de pièces d’argent s’exposent les collections consacrées aux femmes, aux hommes et aux enfants.



Les bijoux emblématiques de la marque sont présentés sous des cages de verre. Les « bikers » à l’esprit rebelle se délecteront de ceux sertis de diamants blancs ou noirs ainsi que de la ligne en argent massif (titre 925) d’inspiration gothique composée de bagues ornées de tête de mort et de croix (250 à 500 euros), de bracelets (650 à 1200 euros) et de plaques (145 à 1500 euros).



Beaucoup de têtes de mort, de fleurs de Lys et de calligraphies en arabe se hissent sur les tee-shirts et les sweats Amal Guessous (de 95 à 435 euros) qui se déclinent avec ou sans capuche, dans du cashmere ou dans du coton émerisé. Ils peuvent même s’habiller de croix ou d’étoiles de David. Sans oublier une exclusivité : les incrustations de dessins Swarovski.



Certains pulls de cashmere (de 350 à 900 euros), en édition limitée sont le fruit d’une collaboration avec Johnny Rotten du groupe punk des Sex Pistols. Une collection audacieuse et provocatrice à l’image du cashmere orné de la tête de la reine Elisabeth barrée par un bandeau Sex Pistols. Pour les autres, les motifs sont d’inspiration punk « so british ». Au programme : bus londoniens et affiches de concerts. Amal Guessous choisit lui, des imprimés rock et une pointe de provocation avec la « grenouille amoureuse », Ernesto Che Guevara, ou encore l’incontournable feuille de cannabis.



Pour compléter son offre, le créateur d’origine marocaine propose aussi une série d’accessoires et de chaussures comme les converses serties de boucles et d’accessoires en argent ainsi qu’un atelier de customisation.



Un univers très rock donc chez Amal Guessous, qui pour chaque saison prévoit une nouvelle collaboration. Pour la collection printemps-été 2008, le nom de l’heureux élu est encore tenu secret.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com