×
6 564
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
MONCLER
HR Business Partner France Belgique Genève
CDI · PARIS
ETAM
Chef de Produits/Acheteur Swimwear H/F
CDI · CLICHY
MICHAEL PAGE
Directeur Ressources Humaines H/F
CDI · BOURG-EN-BRESSE
MONOPRIX
Responsable Bureau d'Etudes PAP (f/h) f/h
CDI · CLICHY
PROMOSTYL
Coordinateur Commercial International
CDI · PARIS
HERMES SERVICES GROUPES
Responsable Services Logistique Manutention et Propreté H/F
CDI · PANTIN
BALENCIAGA S.A.
Balenciaga - HR Business Partner Corporate
CDI · PARIS
Publicités

Amazon dévoile des prévisions pour les fêtes inférieures aux attentes

Par
Reuters API
Publié le
today 25 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(Reuters) - Amazon.com a déçu les investisseurs avec des prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice pour le quatrième trimestre en deçà des attentes, en raison d’une forte concurrence et d’une hausse du coût de son plan de réduction des délais de livraison à l’échelle mondiale.


Photo prise le 30 juillet 2019 - REUTERS/Carlos Jasso


La croissance du chiffre d’affaires de l’activité lucrative de “cloud computing” (informatique dématérialisée) a en outre marqué le pas au troisième trimestre et le titre a chuté de 7% dans les échanges après la clôture jeudi à Wall Street.

Amazon a en revanche dépassé les attentes sur ses ventes au troisième trimestre, avec un chiffre d’affaires en hausse de 24% à 70 milliards de dollars (63 milliards d’euros).

Le géant de la distribution en ligne a lourdement investi afin de ramener à 24 heures ses délais de livraison pour les membres payants de son programme de fidélité Prime Loyalty, alors que ses concurrents comme Walmart proposent déjà des délais de 48 heures sans abonnement. Le coût de ce plan de réduction des délais a pratiquement doublé, pour atteindre 1,5 milliard de dollars, pendant la période estivale, par rapport aux dépenses engagées au deuxième trimestre, a précisé le directeur financier d’Amazon Brian Olsavsky lors d’une téléconférence avec des analystes.

Cette hausse des coûts s’explique par la nécessité de rapprocher les produits des consommateurs et par les efforts investis dans le dernier kilomètre parcouru pour livrer les clients.Amazon a recruté dans ce but près de 100 000 employés à plein temps et à temps partiel au troisième trimestre. Les effectifs d’Amazon dépassent désormais 400 000 employés aux Etats-Unis, et s’élèvent à 750 000 dans le monde. Le groupe a également renoncé aux frais auparavant versés par l’acheteur pour une livraison en 24 heures.

Ralentissement du "cloud"



Le groupe de Seattle parie que ces investissements dans les délais de livraison accéléreront la croissance de son chiffre d’affaires, une stratégie qui a déjà porté ses fruits ces dernières années en le hissant au premier rang mondial des distributeurs en ligne.

Amazon avait indiqué cette année qu’il livrait environ 10% de ses quelque 100 millions d’abonnés Prime aux Etats-Unis en moins de 24 heures. Il n’a pas donné de nouveau chiffre jeudi. La faiblesse des prévisions pour le quatrième trimestre pourrait signaler que l’investissement engagé par Amazon ne donne pas les résultats escomptés.

“Il y avait l’espoir que cet investissement conduirait à une nouvelle accélération des ventes pour les fêtes, alors que la société prévoit le contraire”, observe James Cordwell, analyste chez Atlantic Equities.

Pour la période des fêtes de fin d’année, le groupe table sur un chiffre d’affaires compris entre 80,0 et 86,5 milliards de dollars. Les analystes s’attendaient à 87,37 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Amazon attend un bénéfice d’exploitation entre 1,2 et 2,9 milliards de dollars pour la même période, alors que les analystes tablaient sur 4,19 milliards de dollars, selon le cabinet d’études FactSet.

Amazon Web Services, la division d’Amazon qui regroupe les services de stockage de données et opérations informatiques pour les autres entreprises, a augmenté son chiffre d’affaires de 35% au troisième trimestre, à 9 milliards de dollars.

La hausse est inférieure à 40% pour le deuxième trimestre consécutif, notent les analystes, mais selon le directeur financier Daniel Olsavsky, ce ralentissement n’est pas source d’inquiétude. “Il est difficile de prédire le rythme de certains cycles de ventes et les migrations d’entreprise décidées par les sociétés. Mais nous rencontrons un grand succès et nous renforçons nos services commerciaux”, a-t-il dit.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.