×
Publié le
1 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon face à la fronde syndicale aux États-Unis et en Allemagne

Publié le
1 avr. 2021

Le groupe américain fait face cette semaine à une étape décisive vers la création d'un syndicat chez les salariés, après le vote mené par les salariés d'un centre d'approvisionnement d'Alabama. En Allemagne, deuxième plus gros marché du groupe, les salariés sont appelés à quatre jours de débrayage à la veille de Pâques pour accompagner les revendications.


Amazon


Les prochains jours pourraient en effet être cruciaux, pour Amazon, devenu en quelques années le deuxième employeur privé des États-Unis. Un agent du National Labor Relations Board (NLRB) des États-Unis va passer au crible les bulletins de vote envoyés à plus de 5.800 travailleurs de l'entrepôt d'Amazon à Bessemer, en Alabama, dans le cadre d'un processus qui devrait durer plusieurs jours et susciter des contestations judiciaires.

Le décompte des voix pourrait ne pas commencer avant la fin de la semaine ou la semaine prochaine, après qu'Amazon et le syndicat aient vérifié l'éligibilité des bulletins de vote, a déclaré une personne familière avec le processus. Des procédures et des objections ultérieures pourraient encore retarder un résultat certifié, a ajouté cette personne.

Amazon a vigoureusement découragé les tentatives du Retail, Wholesale and Department Store Union (RWDSU) de devenir le premier syndicat à s'organiser au sein de l'un des sites du géant de la vente au détail en ligne aux États-Unis. Selon Wilma Liebman, ancienne présidente de la NLRB sous l'administration Obama, une victoire du syndicat laisserait Amazon, qui n'est devancé que par Walmart Inc. avec plus de 800.000 employés dans le pays, vulnérable à d'autres efforts de syndicalisation et représenterait un moment décisif pour le mouvement syndical américain.

C'est dans ce contexte que le syndicat allemand Verdi a appelé à faire depuis l'Allemagne pression sur le groupe américain, afin de décourager d'éventuels freins de sa part au processus. Le syndicat a déclaré que les grèves sur les sites d'Amazon à Rheinberg, Werne, Coblence, Leipzig et sur deux sites à Bad Hersfeld signalaient un "début officieux" des négociations salariales pour le secteur du commerce de détail et de la vente par correspondance, qui doivent commencer dans les prochaines semaines.

Verdi réclame une augmentation de salaire de 4,5% pour les travailleurs du commerce de détail et de la vente par correspondance. "Cela doit également être possible chez Amazon cette année", indique son représentant, Orhan Akman, qui rappelle les très bons résultats réalisés par le groupe grâce à la crise économique.

Amazon est confronté à une bataille de longue haleine avec les syndicats en Allemagne pour obtenir de meilleurs salaires et conditions pour les travailleurs de la logistique, qui ont fréquemment organisé des grèves depuis 2013.

Amazon affirme offrir d'excellents salaires et avantages sociaux. L'entreprise a déclaré que lors des appels à la grève passés, plus de 90% des employés des centres logistiques ont travaillé normalement.




(avec Reuters)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com