×
Publicités
Publié le
22 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon ouvre un salon de coiffure high-tech à Londres

Publié le
22 avr. 2021

Après avoir inauguré sa propre librairie à New York, puis ses supérettes sans caisses, l'entreprise de Jeff Bezos a annoncé l'ouverture prochaine de son salon de coiffure à Londres. Un projet inattendu qui lui permettra de tester sur le terrain ses solutions de "beauty tech". 


DR


​Sur son blog "Day One", Amazon a annoncé qu'un salon de coiffure de 150 mètres carrés allait prochainement ouvrir ses portes dans l'est de Londres. Un établissement high-tech doté de miroirs en réalité augmentée qui permettront aux clients de voir à l'avance le rendu d'une coupe ou d'une couleur proposées par l'établissement.

Amazon Salon promet également de mettre à la disposition des Londoniens "certaines des meilleures technologies, produits de soins capillaires et stylistes de l'industrie" de la beauté.

La technologie du "point and learn" permettra en outre, via son smartphone, d'afficher les informations liées à tous les produits exposés sur place. Il sera également possible de passer directement commande sur le portail d'Amazon en scannant des QR Codes.

Les prestations capillaires seront quant à elles confiées aux mains des équipes de Neville Hair & Beauty, salon indépendant basé dans la capitale anglaise.

La tech s'invite dans la routine beauté



Le salon est présenté par Amazon comme un "lieu d'expérimentation" pour exposer de nouveaux produits et de nouvelles technologies. Il n'est pas prévu pour l'instant de décliner le concept ailleurs. Réservé dans un premier temps à l'ouverture aux employés de la firme américaine, le salon sera accessible au grand public dans les semaines à venir. 

Si l'initiative d'Amazon dans la coiffure peut surprendre, elle s'inscrit dans un phénomène plus large: la "beauty tech", qui réunit les solutions technologiques développées au service de la beauté.

Un domaine dans lequel ont largement investi les géants de l'industrie des cosmétiques, et qui s'est notamment développé grâce aux nombreuses applications permettant d'essayer du maquillage en réalité augmentée. La pandémie et les fermetures répétées des centres d'esthétique auraient contribué à accroître ce marché, qui pourrait peser plus de 34 milliards de dollars de chiffre d'affaires d'ici à 2024.

Un potentiel qu'ont bien compris des marques comme L'Oréal, MAC, Estée Lauder ou encore Chanel. La maison de luxe a récemment lancé Lipscanner, une application de maquillage qui permet de trouver le rouge à lèvres le plus adapté à l'internaute, et de l'essayer à la caméra d'un smartphone.

Avec AFP
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com