Amelie Pichard lance une première collection de bijoux

La griffe française de maroquinerie et de chaussures Amélie Pichard étoffe ses gammes en lançant une première ligne de bijoux entièrement confectionnée par des artisans afghans dans la vieille ville de Kaboul. Pour proposer cette ligne très solaire, Amélie Pichard s’est associée à Ishkar, une plateforme de vente en ligne qui propose des objets d’artisanat issus de pays en guerre fondée par Edmund le Brun et Flore de Taisne, qui ont vécu en Afghanistan.


Les bijoux Amélie Pichard - DR

Vendue sur l'e-shop d’Amélie Pichard, mais aussi « Chez Pichard », sa boutique parisienne de la rue de Lappe, ainsi que sur le site d’Ishkar, cette première collection se décline en six pendentifs arborant par exemple le symbole Peace & Love ou un cœur (100 euros), ou encore en chevalière ajustable estampillée de l’Hexagone représentant la France (195 euros). « Cette capsule marque le début de notre partenariat tant qu'il sera possible de travailler avec l'Afghanistan. La situation ne va pas en s'améliorant pour eux malheureusement », explique Amélie Pichard, la fondatrice éponyme de la griffe.
 
En 2016, Amélie Pichard a revu sa stratégie commerciale, s’émancipant notamment du réseau wholesale, mais également du rythme traditionnel des collections. Avec succès : « En juin 2018, nous avions déjà réalisé le chiffre d'affaires de l'année complète 2017 », indique Amélie Pichard. Fondée en 2010, la marque travaille toujours cependant avec une poignée de multimarques à qui elle propose des capsules spéciales comme The Webster dans quatre Etats des Etats-Unis ou les Galeries Lafayette de Pékin.
 
Après avoir ouvert son capital à plusieurs investisseurs en mars 2017, Amélie Pichard envisage un second tour de table en 2019. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER