×

American Vintage se renforce à Londres et cherche un lieu à Milan

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
29 janv. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

American Vintage, marque française de prêt-à-porter homme et femme fondée en 2005 par Michaël Azoulay, a inauguré un nouveau magasin londonien de 96 mètres carrés à l’Old Spitalfields Market, dans l’est de la capitale anglaise.


Le nouveau magasin londonien de American Vintage

 
Le concept du magasin, réalisé par Elsa Ascione et Flore Le Lann, les architectes intégrées de la marque, se distingue par ses couleurs claires et ses éléments naturels, comme la pierre, qui reflètent la philosophie de la marque tout en créant un contraste avec le laiton et l’acier de l’aménagement.
 
La stratégie d’expansion retail de la marque se poursuit, alors qu’en Italie un nouveau magasin a ouvert il y a quelques mois à Turin, venant s’ajouter aux magasins déjà existants de Vérone, Florence, Rome et Bologne, ainsi qu'aux deux outlets de Serravalle et Scalo Milano.

Pour ce qui concerne la ville de Milan en particulier, il pourrait y avoir du nouveau dans les prochains mois, comme l’a annoncé à FashionNetwork.com Michaël Azoulay lui-même : “Nous cherchons un lieu adapté à Milan, une ville aujourd’hui incontournable pour une marque de mode. Nous espérons réussir à inaugurer notre premier magasin là-bas au cours de l’année. L’Italie représente aujourd’hui 5 % de notre chiffre d'affaires total ; il y a donc beaucoup d’opportunités de croissance, même si c’est un marché difficile, avec une forte concurrence et des loyers très élevés dans les villes principales.”
 
American Vintage souhaite poursuivre sa croissance sur le marché italien et sur le canal wholesale, non en termes de nombre de magasins (quelque 200 actuellement sur le territoire) mais plutôt en augmentant sa présence dans les multimarques qui vendent déjà la marque.
 
La société a terminé 2019 avec un chiffre d'affaires de 125,9 millions d’euros, dont une part de 85 % pour la femme et 8 % pour l’e-commerce.“Nous voulons arriver au moins à 15 %”, précise Michaël Azoulay au sujet des ventes en ligne. L’export a dépassé les 50 % du chiffre d'affaires et les principaux pays étrangers de référence pour American Vintage sont l'Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas et l’Espagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com