×
Publié le
26 févr. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

AmorePacific affiche ses velléités en Europe aux côtés d’A.S. Watson Group

Publié le
26 févr. 2019

Pour accélérer la distribution de ses marques, le géant sud-coréen de la beauté AmorePacific vient de signer un partenariat stratégique avec le groupe A.S. Watson. Ce spécialiste hongkongais de la distribution santé-beauté, parfumerie et cosmétique est une filiale du groupe CK Hutchison, propriétaire, entre autres, de l’enseigne Marionnaud. AmorePacific veut notamment profiter de l’engouement mondial pour la beauté coréenne pour continuer et surtout renforcer sa présence Europe, où la K-beauty (nom donné à la beauté coréenne) aurait, selon A.S. Watson, connu une croissance de 122 % l’année passée.


Implantation de la marque Mamonde dans un magasin Watsons en Chine - DR


AmorePacific, qui dans son portefeuille compte des marques comme LaNeige, Innisfree ou Annick Goutal, a déjà accéléré son implantation européenne il y a un an en installant sa marque phare premium Sulwhasoo aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. Aux côtés d’A.S. Watson, c’est notamment sur sa griffe de soins Mamonde, conçue autour d’ingrédients naturels, que le groupe pourrait bien miser sur le Vieux Continent. Une marque qu'A.S. Watson distribue déjà par ailleurs en Chine et qui débute son déploiement en Asie comme les labels capillaires RYO et Mise-En-Scene.

Du côté du réseau de distribution en Europe comme en Asie, où les deux parties ont donc déjà entamé leur collaboration, les choses sont encore à l’étude, indique à FashionNetwork.com la communication corporate du groupe A.S. Watson, qui opère sur 25 marchés via 12 enseignes comme Rossmann ou encore Watson. Au total, le groupe revendique pas moins de 14 900 points de vente dans le monde.

Pour son exercice 2018, AmorePacific a publié des ventes à 5,27 milliards de wons (4,1 milliards d’euros), en hausse de 3 %. Le groupe, qui réalise près de 70 % de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, ne fournit toutefois pas de données par marché, mais indique qu’en Europe, ses ventes ont reculé en raison de l’arrêt en décembre 2016 de la licence des parfums Lolita Lempicka, reprise en interne par la marque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com