×
2 659
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
21 déc. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Andrea Guerra va superviser Fendi et Loro Piana

Publié le
21 déc. 2020

Andrea Guerra prend du galon au sein de LVMH. Un an à peine après avoir rejoint le colosse français du luxe pour y prendre la direction du pôle "LVMH Hospitality Excellence", qui regroupe les hôtels Cheval Blanc et Hôtels & trains Belmond avec l'Orient Express, le manager italien se voit confier une mission supplémentaire: celle de superviser les activités des maisons italiennes Fendi et Loro Piana, comme l'indique le groupe dans une note interne.
 

Andrea Guerra - LVMH


Ce changement d’organisation lui permettra "d’apporter son expérience de leadership à d'autres activités clés de LVMH", tandis qu’il continuera à se concentrer sur le développement de l’hôtellerie de luxe, explique l’entreprise, qui a créé ce poste aussi et surtout pour que le manager se familiarise avec le secteur de la mode haut de gamme. Comme le souligne le directeur général délégué du groupe Toni Belloni, "ce nouveau périmètre donnera à Andrea l'occasion d'élargir sa compréhension de l'activité et de la culture du groupe".
 
S’il affiche une longue carrière à des postes de direction et connaît bien le luxe pour avoir été, entre autres, le patron de Luxottica pendant dix ans, Andrea Guerra n’a jamais opéré en effet jusqu’ici dans une maison de mode, domaine de prédilection de LVMH.

Diplômé de l’université de Rome “La Sapienza”, l’Italien a débuté sa carrière en 1989 dans le secteur de l’hôtellerie comme directeur marketing chez Marriott International. En 1994, il rejoint Merloni Elettrodomestici, rebaptisé Indesit, où il occupe différentes fonctions dans le commercial, la production et les services centraux, avant d’en devenir directeur général en 2000. Quatre ans plus tard, il prend les commandes de Luxottica, et ce jusqu’en 2014.

Après un an de parenthèse politique où il joue les conseillers auprès du président du Conseil italien Matteo Renzi, Andrea Guerra revient aux affaires en tant que président exécutif d'Eataly, le temple de la gastronomie italienne. Un job qu’il quitte à l'automne 2019 pour rejoindre LVMH, tout en intégrant en 2020 le comité exécutif du groupe.

A compter de janvier, le PDG de Fendi, Serge Brunschwig, et celui de Loro Piana, Fabio d’Angelantonio, qui relevaient auparavant de Toni Belloni, rendront compte directement à Andrea Guerra. A noter que pour Fabio d’Angelantonio, il s'agira de retrouvailles puisqu'il a côtoyé Andrea Guerra chez Luxottica, où il dirigeait le marketing, et précédemment chez Indesit.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com