Antoine et Lili met la cliente au cœur de ses soirées créatives

La marque de prêt-à-porter féminin Antoine et Lili, créée en 1994 par Martine Senac et Alexandre Gattegno, place depuis toujours la cliente au cœur de ses préoccupations. Rachetée en 2016 par le fonds Dzeta Conseil et Judith Benhamou, dirigeante passée notamment par Tout Compte Fait ou encore Tara Jarmon et Eleven Paris jusqu’en janvier 2017, la griffe a lancé son opération de « Soirées Créatives » le 27 septembre dernier.
 
La marque Antoine et Lili organise des soirées créatives - Instagram @antoineetlili

Avec cette première édition, qui s’est tenue dans la boutique femme du quai de Valmy (à côté des espaces enfant et maison), Antoine et Lili a mis l’accent sur l’une de ses spécificités. « Nous recevons beaucoup de messages de la part de nos clientes les plus fidèles. Elles veulent participer à notre processus de création et fourmillent d’idées », explique Judith Benhamou. C’est donc tout naturellement que la marque a décidé de leur confier, lors de cette "Soirée Créative" inaugurale, la conception d’une robe.

Matière, couleur, longueur, encolure, imprimé… Les invitées du 27 septembre (80 étaient attendues) ont pu faire part de toutes leurs intentions pour « la robe collaborative » qui figurera en édition limitée dans la collection printemps-été 2019. Cinq d’entre elles la recevront même en cadeau, après tirage au sort.
 
« Si les clientes sont séduites par cette robe collaborative, nous poursuivrons l’opération sur le site d’Antoine et Lili », précise la dirigeante de la marque. Un site qui a été repensé en mars dernier afin d’être représentatif de l’image de la griffe, grâce à un travail conséquent effectué sur l’aspect visuel. « Nous croyons beaucoup au développement de l’Internet. Pour preuve, depuis sa refonte, notre site se développe bien et enregistre une belle croissance », poursuit Judith Benhamou, qui ne souhaite pas illustrer ses propos par des chiffres. En plus, la marque a signé en septembre 2018 des partenariats avec L’Exception et Place des Tendances, qui distribuent désormais aussi les collections Antoine et Lili sur le Web.
 
En parallèle, la griffe poursuit son développement retail en élargissant son réseau de boutiques. La dernière a ouvert à Bruxelles en mars dernier. Cet espace de 50 mètres carrés est situé au 39-41, rue Antoine-Dansaert et porte à 18 le nombre de magasins siglés Antoine et Lili. Pour compléter sa présence en Suisse et en Grande-Bretagne grâce à des partenariats, la marque aimerait disposer d’autres adresses en Europe.
 
Le concept rénové de la rue des Francs-Bourgeois - Instagram @antoineetlili

En France, Antoine et Lili vient de rénover le magasin de la rue des Francs-Bourgeois pour moderniser son concept de vente. Pour autant, pas question d’y intégrer l’univers du digital. « Nous voulons garder le lien avec les clientes en conservant des espaces très chaleureux, magiques et hors du temps. Je préfère former des équipes et recruter des gens qui ont cette culture que d’avoir plus de digital dans les magasins », affirme Judith Benhamou.
 
Des écrins aux couleurs vives, où la femme peut s’habiller, accessoiriser ses tenues et acheter de la décoration, voire même des vêtements pour enfant. Les pièces, fabriquées à 80 % dans des ateliers franciliens, sont éditées en petites séries. Chez Antoine et Lili, pas de système de collections, les créations arrivent selon les idées de l’équipe style et peuvent arriver en magasin en une dizaine de jours. De quoi susciter l’envie des aficionados de la marque, « des femmes de tous les âges, extrêmement fidèles et loyales ». Les clientes idéales, en somme, qui concouraient en 2016 à un chiffre d’affaires compris entre 6 et 7 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER