×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 sept. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Appel en faveur de l'ouverture des maisons de luxe le dimanche

Par
AFP
Publié le
24 sept. 2013

PARIS, 24 sept 2013 (AFP) - Trois comités parisiens qui représentent la plupart des maisons de couture et de luxe plaident mardi pour une ouverture des boutiques de luxe le dimanche qui permettrait, selon eux, de créer 5.000 emplois. "Nous avons estimé à 5.000 le nombre d'emplois qui pourraient ainsi être créés par la possibilité de travailler le dimanche dans nos cinq rues (Faubourg Saint-Honoré, Royale, Montaigne, Vendôme, Saint-Honoré)", écrivent sur le site du journal Le Monde, les présidents des comités qui regroupent les boutiques de chacune de ces rues.

Louis Vuitton, avenue Montaigne. Photo: Pixelformula.


Une ouverture plus large des commerces le dimanche, aurait d'"autres effets positifs évidents", observent MM. Benjamin Cymerman (président du comité du faubourg Saint-Honoré et Royale), Jean-Claude Cathalan (président du comité Montaigne) et Michèle Cassegrain (présidente du comité de la rue Saint-Honoré).

Outre les "services rendus aux parisiens", l'"attractivité de la ville pour les touristes", et des "recettes supplémentaires pour l'Etat", une "telle liberté permettrait également des augmentations significatives de chiffres d'affaires pour nos maisons (environ 15%)", assurent-ils dans une lettre commune. Et de rappeler qu'"à Londres, à New-York, ou encore à Tokyo, les commerçants ont le droit d'exercer leur activité le dimanche pour la plus grande satisfaction des habitants et des touristes".

Le parfumeur Sephora, propriété du groupe LVMH, a été condamné lundi à fermer son magasin amiral des Champs-Elysées à 21H00 au lieu de minuit ou 01h00 du matin, relançant le débat sur l'ouverture des magasins la nuit et le dimanche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.