×
Publicités
Publié le
24 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Apprentissage: les aides prolongées "au moins jusqu'à la fin de l'année"

Publié le
24 mai 2022

Les aides à l'apprentissage seront prolongées "au moins jusqu'à la fin de l'année", a annoncé mardi le nouveau ministre du Travail Olivier Dussopt sur RTL.


Passation de pouvoirs entre la Première ministre française Elisabeth Borne et son successeur au ministère du Travail Olivier Dussopt, le 23 mai 2022 à Paris - Emmanuel DUNAND AFP



La prime prévue dans le cadre du plan "un jeune, une solution" - de 5.000 euros pour un mineur, 8.000 pour un majeur -, ce qui rend le coût de la première année quasi nul, a déjà été reconduite à plusieurs reprises. Elle court jusqu'au 30 juin 2022.

Ces aides seront prolongées "au moins jusqu'à la fin de l'année. Ensuite cela dépendra de la loi de finances pour 2023 puisque l'ancien ministre du Budget que je suis peut rappeler que les aides sont votées année par année dans les budgets", a précisé Olivier Dussopt.

L'apprentissage avait été au coeur des inquiétudes des entreprises fin 2020, alors que la loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" de 2018 était supposée remettre en cause, à partir de 2021, les niveaux de prise en charge.

Alors ministre du Travail, Elisabeth Borne avait pris soin de rassurer. “Même si l’équilibre financier de France Compétences reste un objectif, nous avons décidé qu’il n’y aurait pas de baisse de niveau de prise en charge des contrats d’apprentissage à la rentrée 2021", avait indiqué l'actuelle Première Ministre.

L'apprentissage monte en puissance



Grâce notamment à aux primes actuellement en vigueur, l'apprentissage a connu un essor, avec 718.000 contrats signés en 2021, soit une hausse de 37% après déjà 42% en 2020.

Le gouvernement s'est fixé l'objectif de porter ce chiffre à un million de contrats signés. "Pour atteindre un million, il faut prolonger les aides à l'apprentissage", a insisté le ministre.

Avec 100.575 contrats en alternance signés en 2021, le secteur du commerce a connu un nouveau record en 2021, après une année 2020 déjà mémorable. L'exercice 2021 affiche ainsi une progression de 49% sur un an, et de 130% par rapport à 2019.

Le Comité Stratégique de Filière Mode & Luxe a lui lancé récemment une campagne dédiée à l'apprentissage, tandis que des entreprises comme LVMH ou Altagamma ont multiplié les démarches dans ce domaine (lire notre dossier dédié). 

Quelque 118 organisations et fabricants du secteur textile ont quant à eux signés un "Pacte pour les Compétences" promu par la Commission européenne.  Les signataires se sont notamment donnés pour objectif spécifique l'augmentation de 20% de l'offre d'apprentissage dans le secteur, ainsi que le soutien de 10.000 PME dans leur numérisation.


(avec AFP).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com