Après Michelle Obama, Sophie Théallet ne souhaite pas habiller Melania Trump

La créatrice française installée à New York Sophie Théallet, qui a créé plusieurs modèles pour Michelle Obama, a annoncé qu'elle ne souhaitait pas habiller la future Première dame Melania Trump, pour marquer sa désapprobation avec le discours de son mari. Elle a également encouragé d'autres créateurs à faire de même.


Sophie Theallet - Fall-Winter 2016 - Womenswear - New York - © PixelFormula

Se présentant comme partisane de la « diversité, de la liberté individuelle et du respect de tous les modes de vie », elle assure qu'elle ne contribuera pas à habiller la future Première dame, à laquelle elle ne souhaite être associée « d'aucune façon », selon une lettre ouverte publiée jeudi.

« La rhétorique raciste, sexiste et xénophobe utilisée par la campagne présidentielle de son mari est incompatible avec les valeurs qui nous gouvernent », explique-t-elle. « Je suis bien consciente qu'il n'est pas avisé de se mêler de politique », reconnaît-elle. « Cela dit, pour une entreprise familiale comme la nôtre, nos résultats ne sont pas uniquement liés à l'argent. »

La lettre ouverte a entraîné de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, une bonne partie d'entre elles négatives.

Installée aux Etats-Unis depuis plus de quinze ans, Sophie Théallet (52 ans) est une habituée de la semaine de la mode de New York. Ses créations, très féminines avec beaucoup de caractère, ont plu à Michelle Obama qui, dès 2009, a porté certains de ses modèles, un coup de projecteur bienvenu.

« Elle a contribué à ce que mon nom soit reconnu et respecté dans le monde entier », écrit Sophie Théallet, affirmant qu'il y avait du sens dans cette collaboration. « Ses valeurs, ses actes et sa grâce ont toujours eu un écho chez moi », dit-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterPeople
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER