×
Publié le
11 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après Firmenich, Givaudan entre au capital de Robertet

Publié le
11 févr. 2020

L’histoire se répète pour Robertet qui attise plus que jamais les convoitises des poids lourds de la fabrication de parfums et d'arômes. Après l’entrée non souhaitée à son capital du groupe suisse Firmenich en septembre dernier, c’est un autre helvète, Givaudan, qui vient de prendre une participation minoritaire dans le producteur français d'extraits naturels de plantes pour la parfumerie et l'industrie.


Basée à Grasse, la société Robertet attire les géants du secteur des ingrédients et des arômes - Robertet


"La société Givaudan nous informe que suite à des achats effectués sur le marché, elle détient aujourd’hui 108 109 actions de Robertet représentant 4,68 % du capital et qu’elle procède à la mise au nominatif de ses actions. Cette prise de participation n’a pas été sollicitée par Robertet et n’a fait l’objet d’aucune négociation", annonce Robertet dans un communiqué, soulignant que l’indépendance du groupe reste une priorité.

Si la famille Maubert, qui contrôle Robertet depuis six générations, détient toujours 47,02 % du capital, une part représentant 67,50 % des droits de vote, sa volonté d’indépendance est chahutée.

A l’automne dernier First Eagle Investment Management, un fonds américain présent de longue date au capital de Robertet, a laissé sa place à Firmenich. Le fabricant de parfums et d’arômes suisse est ainsi monté à 21,6 % du capital, soit 11,3 % des voix. A l’issue de cette opération, Firmenich se présentait comme "actionnaire minoritaire passif et de long terme", évoquant toutefois que si cela lui était proposé, il étudierait la possibilité de prendre une participation de contrôle.

Une situation que ne souhaite clairement pas Robertet puisqu’en décembre, son PDG Philippe Maubert indiquait que "l'indépendance de Robertet n’était pas négociable", expliquant que Robertet a la "pleine capacité financière pour se développer sans le soutien d'un concurrent".
 
Fondée en 1850 à Grasse, l'entreprise Robertet, qui a enregistré sur le premier semestre 2019 des ventes de 287,7 millions d’euros, en hausse de 6,2 %, est positionnée sur le segment désormais très convoité des ingrédients naturels.

En 2019, Givaudan, dont le chiffre d’affaires 2019 a atteint les 6,2 milliards de francs suisses (5,7 milliards d'euros), a d’ailleurs multiplié les opérations de croissance sur le segment. Rien qu’en novembre 2019 le suisse a indiqué qu’il avait signé un accord pour racheter Ungerer, un américain spécialisé dans les ingrédients naturels pour les créations d'arômes et de parfums et qu’il s’apprêtait à faire de même avec la société italienne Indena, spécialisée dans les ingrédients actifs d'origine végétale.

Toujours dans cette dynamique écoresponsable, Firmenich a de son côté annoncé il y a quelques jours un investissement commun au capital de Loop, une société tricolore d'emballages réutilisables.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com