×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
12 févr. 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après un bon dernier trimestre, Columbia Sportswear clôture un exercice record

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
12 févr. 2020

Le groupe Columbia Sportswear Company, basé à Portland, dans l'Oregon, a vu son chiffre d'affaires net dépasser les trois milliards de dollars pour la première fois au cours de l'exercice 2019, les chaussures — en particulier celles de la marque Sorel — ayant fortement stimulé sa croissance au quatrième trimestre de cet exercice record.


La marque Sorel a connu une bonne croissance au quatrième trimestre - Instagram: @sorelfootwear

 
Le chiffre d'affaires annuel net de la société, spécialiste des produits outdoor et sportswear, a atteint 3,04 milliards de dollars (2,79 milliards d'euros), soit une hausse de 9 % (ou 10 % à taux de change constant) par rapport aux 2,80 milliards de dollars (2,57 milliards d'euros) engrangés pendant l'exercice précédent.

Le bénéfice net de l'exercice a atteint 330,5 millions de dollars (303,3 millions d'euros), soit 4,83 dollars par action diluée, ce qui représente une solide augmentation (+ 23 %) par rapport aux 268,3 millions de dollars (246,2 millions d'euros), ou 3,81 dollars par action diluée, rassemblés au cours de l'exercice précédent.

Au quatrième trimestre, qui a pris fin le 31 décembre 2019, le chiffre d'affaires net de Columbia a augmenté de 4 % pour atteindre 954,9 millions de dollars (876,2 millions d'euros), contre 917,6 millions de dollars (841,9 millions d'euros) à la même période de l'exercice 2018.

La catégorie des chaussures a tiré le reste du groupe vers le haut : les ventes y ont augmenté de 12 % pour atteindre 256,6 millions de dollars (235,4 millions d'euros), tandis que les recettes provenant des vêtements, accessoires et équipements ont augmenté de 1 % pour atteindre 698,3 millions de dollars (640,4 millions d'euros).

La marque Sorel en hausse de 13 %



La marque de chaussures Sorel, en particulier, a effectué une performance impressionnante, réalisant un chiffre d'affaires de 143,5 millions de dollars (131,6 millions d'euros), en hausse de 13 % par rapport à l'exercice précédent. La marque Columbia a enregistré un chiffre d'affaires net en progression de 3 % à 751,1 millions de dollars (688,9 millions d'euros), tandis que le chiffre d'affaires de Mountain Hardwear a atteint 27,2 millions de dollars (24,9 millions d'euros), en hausse de 4 %.

La marque prAna s'est moins bien comportée : au cours du trimestre, ses ventes ont décliné de 10 % à 33,1 millions de dollars (30,3 millions d'euros).

Ventilés par zone géographique, les résultats de l'entreprise sont mitigés. Columbia a enregistré une croissance de 8 % aux États-Unis et de 7 % dans la région Europe / Moyen-Orient / Afrique, pour des recettes respectives de 634,0 et 99,8 millions de dollars (581,2 et 91,5 millions d'euros). Au Canada, en revanche, les ventes ont diminué de 10 % à 49,5 millions de dollars (45,4 millions d'euros), tandis que la région Amérique Latine / Asie-Pacifique a enregistré des ventes de 171,6 millions de dollars (157,2 millions d'euros), en baisse de 4 %.
 
Le bénéfice net trimestriel a connu une légère augmentation (1 %) à 114,0 millions de dollars (104,4 millions d'euros), ou 1,67 dollar par action diluée, contre 113,3 millions de dollars (103,8 millions d'euros), ou 1,63 dollar par action, pour la même période de l'exercice précédent. 

Le dernier trimestre de 2019 a été une période de changements profonds pour Columbia Sportswear, suite au décès de l'emblématique présidente de son conseil d'administration, Gert Boyle, parfois surnommée "One Tough Mother" ("Mère Coriace" en VF), survenu en novembre dernier.

Son fils, Tim Boyle, qui occupe le poste de PDG de Columbia depuis 1988, a depuis été nommé président de la société, tandis qu'Andy Bryant, membre de longue date du conseil d'administration, a été nommé au poste de principal administrateur indépendant.

Des objectifs optimistes pour 2020



Dans un communiqué de presse publié jeudi, Tim Boyle explique que la vision et le souvenir de sa mère "resteront une partie intégrante de notre société", avant de préciser un certain nombre d'objectifs pour l'exercice 2020 : stimuler la notoriété de la marque et la croissance des ventes, améliorer l'expérience client, les outils numériques, les opérations mondiales de vente directe aux consommateurs, recruter de nouveaux talents tout en optimisant l'organisation du groupe.

Pour l'exercice 2020, Columbia prévoit actuellement un chiffre d'affaires net compris entre 3,18 et 3,23 milliards de dollars (entre 2,91 et 2,96 milliards d'euros), pour une croissance comprise entre 4,5 et 6,0 %. Le bénéfice net devrait se situer entre 325 et 335 millions de dollars (entre 296,7 et 306,8 millions d'euros), tandis que le bénéfice dilué par action devrait se situer entre 4,75 et 4,90 dollars.

Mais selon le groupe américain, ces orientations optimistes ne tiennent pas compte de l'impact éventuel de l'épidémie de coronavirus en Chine, dont les effets, selon Columbia, devraient être "de grande envergure, pour nos activités de vente au détail et de vente en gros".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com