×
Publicités

Après un tweet controversé sur la mort de George Floyd, Reebok rompt son partenariat avec CrossFit

Par
Reuters API
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Greg Glassman, le fondateur et PDG de CrossFit, a présenté ses excuses pour un tweet qui a suscité de nombreuses critiques sur Internet — et poussé la marque de chaussures Reebok à rompre son partenariat avec la société spécialisée dans les programmes de remise en forme. 


Reebok


Samedi, en réponse à une étude de l'Institute for Health Metrics and Evaluation, une société de recherche américaine, qui rangeait le racisme et la discrimination parmi les problèmes de santé publique, Greg Glassman avait posté sur son compte Twitter "It's FLOYD-19" ("C'est le FLOYD-19"), assimilant le décès de George Floyd à la pandémie de Covid-19. 

La mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, provoquée le 25 mai dernier par une manoeuvre d'immobilisation effectuée dans le cadre d'une interpellation policière à Minneapolis, a déclenché un important mouvement de manifestations anti-racistes dans l'État du Minnesota, aux États-Unis et dans le monde entier : dans ce contexte, le tweet de Greg Glassman a été vivement critiqué.

Les retombées ne se sont pas fait attendre : selon l'AFP, l'équipementier sportif Reebok, qui appartient au groupe Adidas AG, a décidé de mettre fin dès cette année à son partenariat avec CrossFit, en faisant référence de manière explicite à l'actualité récente.

"Dernièrement, nous envisagions de renouveler le partenariat. Cependant, à la lumière des récents événements, nous avons pris la décision de mettre fin à notre accord avec la direction de CrossFit", indique Reebok dans l'article de l'AFP.

Dans un communiqué publié dimanche sur Twitter, Greg Glassman présente ses excuses : "La direction de CrossFit, la communauté CrossFit et moi-même n'accordons pas la moindre tolérance au racisme. J'ai fait une erreur en choisissant les mots que j'ai postés hier. Je suis profondément attristé par la douleur que cette formule a causée. C'était une erreur. Pas une déclaration raciste, mais une erreur".

CrossFit n'a pas encore répondu à nos questions sur la rupture de son partenariat avec Reebok. Adidas a décliné les demandes de commentaires formulées dans la nuit de dimanche par l'agence Reuters.

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.