×
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après une année 2022 exceptionnelle, le marché du luxe devrait garder le cap

Par
AFP
Publié le
15 nov. 2022

Après une année "spectaculaire", le secteur du luxe et ses 1.400 milliards de revenus en 2022 devrait encore progresser dans les années à venir mais vraisemblablement sur un rythme plus lent, selon une étude de la société d'investissement Bain.


Dior Homme - printemps-été 2023 - Prêt-à-porter homme - Paris - © PixelFormula



"Le marché mondial des produits de luxe a fait un nouveau bond en avant en 2022" avec une progression de 13% à taux de change constants par rapport à 2021, selon l'étude publiée mardi et réalisée en partenariat avec la Fondation Altagamma qui réunit les grands noms du luxe italien. Une croissance qui a profité à 95% des marques de luxe.

Le secteur a été porté par le marché américain mais aussi l'Europe grâce à la reprise du tourisme et à un retour de la clientèle locale. Le marché chinois reste en revanche en retrait, toujours marqué du fait de la politique anti-Covid.

Le marché du luxe "devrait connaître une nouvelle expansion l'année prochaine, et pour la décennie à venir jusqu'en 2030, même face aux turbulences économiques actuelles", ajoute l'étude.

"Autant les résultats de 2022 sont spectaculaires autant c'est très compliqué de faire des prévisions sur 2023, parce qu'il y a des facteurs d'incertitude énormes" que sont les marchés en Chine et aux Etats-Unis, nuance auprès de l'AFP Joëlle de Montgolfier, directrice du pôle luxe chez Bain and Company.

Cependant, "même avec une éventuelle récession mondiale l'année prochaine, l'impact sur l'industrie du luxe pourrait être différent de celui de la crise financière mondiale de 2008-2009", souligne l'analyse qui estime que "le marché du luxe semble désormais mieux équipé pour faire face aux turbulences économiques" avec notamment des consommateurs plus nombreux.

L'analyse de Bain-Altagamma présente deux scénarios pour 2023, avec une croissance des ventes sur le marché du luxe comprise entre 3 et 5% ou entre 6 et 8% (à taux de change constants), selon la vigueur de la reprise économique en Chine et la capacité des États-Unis et de l'Europe à résister au contexte économique moins porteur.

"A l'horizon 2030, on reste sur cette perspective relativement soutenue de croissance de 5 à 7%. Ce qui voudra dire que le marché du luxe mondial, aura plus que doublé entre 2020 et 2030" souligne Joëlle de Montgolfier.

"En 2013, 2014, il y avait à peu près 330 millions de clients dans le monde. Aujourd'hui, on estime que ce chiffre est à 400 millions et qu'à l'horizon 2030, il pourrait passer à 500 millions", précise-t-elle soulignant que le marché chinois représente actuellement 70 millions de clients.

Par Katell PRIGENT
Paris, 15 nov 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.