Après une année difficile, IC Group (By Malene Birger, Tiger of Sweden) se transforme en holding

IC Group, le propriétaire danois de By Malene Birger, Tiger of Sweden, Saint Tropez et Designers Remix, a confirmé ce 28 août que son dernier exercice avait été vraiment difficile. En effet, son rapport financier pour la période 2017/18 close le 30 juin et publié mardi contenait une série de chiffres décevants. Cependant, ses deux marques phares devraient connaître un exercice 2018/19 légèrement plus clément, malgré le bouleversement profond engagé par l'entreprise.


By Malene Birger

Mais voyons d'abord comment le groupe s'est comporté au cours du dernier exercice. Après la cession de sa marque la plus importante et la plus rentable, Peak Performance, le chiffre d'affaires des opérations continues du groupe a chuté de 9,2 % en monnaie locale, à 1,535 milliard de couronnes danoises (205,8 millions d'euros). Et si la marge brute a légèrement augmenté, c'est parce que l'année précédente avait été affectée par des frais ponctuels plus élevés que d'habitude.

Le bénéfice d'exploitation avant intérêts et impôts est passé cette année de 24 millions à 57 millions de couronnes danoises (de 3,2 à 7,6 millions d'euros) et le bénéfice après impôts est passé de 16 à 36 millions de couronnes danoises (de 2,1 à 4,8 millions d'euros). Pour l'ensemble du groupe, y compris Peak Performance, le chiffre d'affaires a baissé de 3,9 % en monnaie locale, pour atteindre 2,602 milliards de couronnes danoises (348,9 millions d'euros), et le bénéfice d'exploitation est passé de 125 à 184 millions de couronnes danoises (de 16,7 à 24,7 millions d'euros).

On a déjà beaucoup écrit sur les faibles performances des marques du groupe au cours des trois premiers trimestres, comment se sont-elles comportées plus récemment ? Au cours d'un quatrième trimestre qui a vu le chiffre d'affaires global du groupe en baisse de 10,8 %, le chiffre d'affaires de Tiger of Sweden a chuté de 6 % (ou 3 % en monnaie locale) à 188 millions de couronnes danoises (25,2 millions d'euros), malgré la progression de ses ventes en gros. La baisse du chiffre d'affaires est liée à son propre circuit de distribution, en particulier ses magasins physiques, car le chiffre d'affaires des magasins comparables a chuté de 12,9 % et toutes les zones géographiques ont été affectées. La marque a enregistré une perte d'exploitation de 15 millions de couronnes danoises, moins grave que la perte de 27 millions de couronnes danoises du quatrième trimestre de l'exercice précédent.

Au dernier trimestre toujours, le chiffre d'affaires de By Malene Birger a chuté de 8,5 % (7,3 % en monnaie locale) à 75 millions de couronnes danoises (10 millions d'euros). La vente en gros et la vente au détail ont connu des difficultés et les ventes des magasins comparables ont chuté de 11,4 %. Une fois de plus, ce déclin a affecté toutes les régions. Pourtant, la marque a réussi à dégager un bénéfice d'exploitation de 1 million de couronnes danoises au cours de l'exercice, après une perte de 7 millions de couronnes il y a un an. Sa performance a été affectée par des baisses enregistrées par la vente au détail au Royaume-Uni et en France.


Tiger of Sweden

Le chiffre d'affaires de la marque Saint Tropez a chuté de 27,3 %, à 56 millions de couronnes danoises (7,51 millions d'euros), les ventes comparables ayant baissé de 19,2 %. C'est la région Nordique qui a posé le plus de problèmes - d'autres régions géographiques ont, au contraire, réalisé de bonnes performances. Mais la marque a enregistré une perte d'exploitation de 4 millions de couronnes danoises, chiffre comparable à celui de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires de Designers Remix a plongé de 37,5 %, pour atteindre 10 millions de couronnes danoises (1,34 million d'euros), les ventes comparables ayant chuté de plus de 20 %. La perte d'exploitation, qui concerne tous ses marchés, s'est élevée à 3 millions de couronnes danoises, au-delà de la perte de 1 million enregistrée au cours de l'exercice précédent.

Le changement c'est maintenant

L'entreprise s'attend-elle à une reprise au cours de l'exercice en cours ? Oui dans un sens, mais il faut d'abord expliquer ce qui se passe dans le groupe. Pour 2018/19, suite à la suppression de la très rentable Peak Performance de l'équation, le conseil d'administration a décidé de basculer clairement vers un nouveau modèle d'entreprise. Après avoir engagé une politique de « décentralisation » pour relocaliser certaines fonctions au coeur des marques et plus à échelle du groupe depuis 2017, IC Group s'est désormais fixé pour objectif d'être une holding cotée en Bourse, détenant des participations au capital de ses marques restantes, gardant toujours à l'esprit « quand il est dans le meilleur intérêt des actionnaires » de se départir de ses marques.

En plus de réintégrer toutes les fonctions support dans les organisations de chacune des marques et de considérer toute possibilité de céder celles-ci, IC Group précise qu'il envisage également la vente de son outil logistique, sans préciser si cette démarche est avancée.

Tout ceci signifie que les marques, indépendantes, seront désormais autonomes et responsables de leur destin. La transformation devrait prendre fin au cours de l'exercice 2019/20, ce qui signifie des coûts importants, mais aussi des économies pour l'exercice suivant. Les réductions de coûts à terme sont estimées à 25 millions de couronnes danoises par an, soit 3,3 millions d'euros.

Pour 2018/19, le chiffre d'affaires du groupe devrait rester stable en monnaie locale, et sa marge avant intérêts et impôts devrait être comprise entre 0 et 1 %, avant frais non récurrents. Les revenus de Tiger of Sweden devraient augmenter, sous l'impulsion de la vente en gros internationale et du e-commerce ; chez By Malene Birger, le chiffre d'affaires devrait également progresser, sous l'impulsion des précommandes et du e-commerce. Mais les chiffres d'affaires de Saint Tropez et de Designers Remix devraient continuer à baisser.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER