×
6 876
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Armor-Lux renforce sa présence à l’enseigne

Publié le
today 18 mars 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Armor-Lux cible aujourd’hui l’affiliation pour redynamiser son réseau à l’enseigne, qui se compose d’une soixantaine d’adresses dans l’Hexagone. La marque bretonne, devenue octogénaire en 2018, fait ainsi sa première apparition en tant qu’exposant au salon Franchise Expo, qui se tient à Paris jusqu’au 20 mars. Avec l’objectif de recruter de nouveaux partenaires pour essaimer dans toute la France et compenser notamment le déclin des revendeurs multimarques.


Le 2 mars, Armor-Lux a ouvert ses portes à la Trinité-sur-mer (Morbihan). - Facebook/ArmorLux


D’une dizaine d’affiliés en 2017, le spécialiste de la marinière en compte désormais 23 dans son réseau. « En mars, nous avons inauguré trois magasins via l’affiliation à La Trinité-sur-mer, à Douarnenez et à Concarneau », énumère Frédéric Guillemot, le directeur commercial de la marque quimpéroise, précisant qu’en parallèle, une poignée d’ouvertures en succursale reste au programme, comme récemment à Carhaix, et prochainement en avril à Brest et Sainte-Geneviève-des-Bois (Ile-de-France).  

L’ambition est de totaliser six ouvertures par le biais de partenaires cette année et notamment hors de Bretagne pour regagner en visibilité et en présence commerciale. « Nous sommes toujours présents en multimarques, mais ce modèle souffre et nous perdons régulièrement des points de vente, note le dirigeant. Notre démarche est de faire savoir que la marque peut s’épanouir sur des formats de 40 à 80 mètres carrés dans des villes moyennes à grandes ». D’ailleurs, certains de ses affiliés sont des anciens indépendants. Parmi les villes visées ? Bordeaux, Marseille, Lyon et Nancy, « en ne se limitant surtout pas au bord de mer ».


Silhouette de la collection printemps-été 2019 intitulée « Deauville » - Armor Lux


Habituée des collaborations (Truffaut, Jules, Solex, Faguo…), Armor-Lux compte sur la largeur de son offre pour séduire de nouveaux affiliés, puisque, si la marinière est le produit phare de la marque, elle habille l’homme, la femme et l’enfant, et décline également une collection plus vaste de prêt-à-porter et de sous-vêtements dont l’inspiration maritime reste majeure, mais s’estompe parfois. « Nous sommes de plus en plus en sollicités, grâce à la notoriété de la marque, son assise historique, mais aussi à sa qualité made in France, qui s’impose chez nous comme un élément prépondérant de l’acte d’achat », souligne Frédéric Guillemot. L’an dernier, Armor-Lux a lancé une ligne de linge de maison et a réveillé sa marque plus haut de gamme et féminine Terre & Mer, née en interne en 1994, en misant sur le Web et le déploiement de corners, comme l’explique Ouest France.

S’appuyant sur deux usines à Quimper (tricotage circulaire et façon) et une à Troyes (maille rectiligne), Armor-Lux a débloqué en 2018 une enveloppe de 2,5 millions d’euros pour agrandir ses bureaux et son magasin de Quimper. Livraison prévue à la mi-2019. Au global, la production de la marque est à 50 % réalisée en France.

Employant 550 salariés, la société détenue par Jean-Guy Le Floch et Michel Gueguen fabrique aussi des vêtements pour des entreprises – comme La Poste et la SNCF - et revendique un chiffre d’affaires annuel voisinant les 95 millions d’euros en 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com