×
Publicités
Publié le
28 juin 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Arthur Avellano se réorganise et se rebaptise Avellano

Publié le
28 juin 2021

Au terme de plus d’un an de pandémie accompagnée d’une mûre réflexion, Arthur Avellano ouvre un nouveau chapitre. Le styliste originaire de Toulouse a profité de la Paris Fashion Week pour dévoiler l'image renouvelée de sa marque en pleine évolution, à travers un film ultra léché à l’ambiance sombre, entre bas-fonds et univers parallèle.


Une collection à l'esprit néo futuriste - Avellano


Enveloppés dans de longs manteaux-robes noirs et de maxi jupes-pantalons en latex, ou moulés dans des tops et pantalons de la même matière proposée aussi en blanc, en rouge ou dans des tie and dye, les mannequins semblent sortis tout droit du film de science-fiction Matrix.

"J’ai voulu recréer un univers néo-futuriste en renouant avec l’identité de la marque, qui se caractérise par ces pièces fortes en latex entre tayloring et sporstwear", nous explique Arthur Avellano qui a repris pour l'occasion les modèles qui ont fait son succès à ses débuts, du pantalon large aux trenchs, chemises et autres débardeurs "travaillés avec de nouvelles techniques".

Le styliste a fondé sa maison en 2016 après avoir mis au point avec un laboratoire de recherche un latex résistant, hypoallergénique et lavable en machine, dans lequel il confectionne des silhouettes sport-couture aux volumes amples et souples. Ces dernières saisons, il avait élargi son offre à d’autres matières perdant un peu de sa pertinence. "Cette collection marque un retour aux sources. Nous avons repris le latex à fond, beaucoup plus travaillé, avec des nouveaux procédés de teinture aussi, que nous avons développés", nous précise-t-il.


Le label a développé de nouvelles techniques de teinture et décoloration du latex - Avellano


"Nous souhaitons monter en gamme avec des pièces plus couture. Entièrement faites à la main, ce sont pratiquement des pièces uniques", poursuit le créateur, qui revendique son expertise dans cette matière particulière et a augmenté du coup ses prix sur le latex. Du reste, ce sont ces pièces qui attirent le public, comme en témoignent les ventes de son site e-commerce lancé en janvier.

Il y a deux ans, Arthur Avellano s’est associé à Jean-Gabriel Paya, artiste graffeur et compositeur, avec qui il a créé sa nouvelle société Avellano, qui est aussi le nouveau nom de sa maison. L’idée étant de faire évoluer cette ligne de créateur en une marque à part entière. La nouvelle entité regroupe, au côté du label, l’autre activité du styliste, à savoir sa société centrée sur le développement et la production de pièces en latex pour les maisons de luxe.

Décision a été prise de ne pas présenter de collection en janvier dernier, pour permettre au duo de mieux se concentrer sur la restructuration de l’entreprise. Cette dernière a emménagé depuis peu dans un nouvel atelier de 100 mètres carrés dans le IIIe arrondissement de Paris, juste en face des Bains Douches, rue du Bourg l'Abbé. Un espace, qui devrait se muter en partie en boutique. La marque est par ailleurs distribuée par le showroom parisien Romeo.


La marque monte en gamme avec des pièces en latex hyper travaillées - Avellano


"C’est un nouveau départ. Nous avons consolidé une nouvelle équipe et changé totalement notre manière de travailler. Par exemple, nous allons mettre en vente à l’automne, la collection printemps-été 2022 que nous venons de présenter. C’est ce que veulent les consommateurs. On ne peut plus se permettre de trop attendre, une fois que les nouveaux looks ont été vus. Nous développons la femme aussi, dont nous allons présenter une petite collection en septembre", conclut Arthur Avellano, qui compte bien surfer sur le regain d’intérêt du marché pour le latex depuis quelques saisons.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com