×
Publicités
Publié le
9 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Arthur étoffe son réseau de boutiques en France

Publié le
9 mai 2022

Le 15 avril dernier, Arthur, la griffe française de sous-vêtements et de vêtements d'intérieur colorés pour la famille, a inauguré une nouvelle boutique au numéro 100 de la rue de Rennes, dans le VIème arrondissement de Paris. Une artère au sein de laquelle la griffe née en 1983 sous l’impulsion de deux étudiants de l’Essec, s’était déjà épanouie par le passé.
 

Boutique Arthur rue de Rennes à Paris - DR


Car la PME basée à Colombes dans les Hauts de Seine et qui emploie environ 80 personnes, étoffe son réseau de boutiques: un réseau qui compte actuellement 42 points de vente en France dont 29 en propre. Ainsi après deux ouvertures en 2020 à Chartres et à la Baule, Arthur ouvrira en juin deux nouveaux magasins à Cabourg et Aix-en-Provence.
 
"Nous souhaitons nous implanter dans les rues commerçantes des centres-villes de villes moyennes. Notre concept étant cocooning et le lien que nous entretenons avec nos clients étroit, la proximité du cœur de ville nous correspond bien. Nous devrions ainsi ouvrir une dizaine de magasins sur les 3 à 4 prochaines années", explique Manon Posty Sworowski, responsable communication de la marque.

La pandémie et les confinements successifs ont également permis à Arthur de capter une nouvelle clientèle. Des clients de 30 à 40 ans arrivés dans la marque par le canal digital. Résultat entre 2019 et 2021: sur le e-shop de la griffe, les ventes ont bondi de 150%, pour représenter 20% du chiffre d’affaires.
 
Ainsi Arthur, qui en 2019 enregistrait un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros mais qui ne communique plus le montant de ses ventes actuelles, réalise 60% de ses ventes en boutiques, et encore 20% via son réseau de revendeurs. En 2021 la marque, qui en 2020 a racheté Dagobear, une autre marque française de sous-vêtements fondée il y a 12 ans, indique avoir enregistré une hausse de 25% de ses ventes (e-shop et boutiques).
 
Avec l'engouement autour du homewear et loungewear né des confinements successifs et de la montée du télétravail, Arthur qui se définit comme une marque masculine ( les produits pour hommes représentent 70% des ventes) avec un esprit de famille, entrevoit encore des perspectives de croissance. L’international, qui ne représente aujourd’hui que 5% des ventes réalisées principalement en Belgique, pourrait également être à terme un relai de croissance.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com