×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
4 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Asics en grande forme en Europe

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
4 déc. 2020

Malgré des conditions difficiles, l'unité EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) de l'équipementier sportif Asics améliore nettement ses performances depuis le début de l'année; quant à son chiffre d'affaire e-commerce, il a augmenté de 134,4% dans la région. 


Asics


Sur son troisième trimestre, malgré le contexte de pandémie encore fort sur de nombreux marchés, la marque japonaise semble avoir repris sa course en avant. Après avoir vu ses ventes chuter à 147 millions de yens sur son premier semestre contre 191 millions (1,5 milliard d'euros) en 2019, Asics a enregistré une progression de 2,4% sur le trimestre clos fin septembre, son chiffre d'affaires passant de 92 à 101 millions de yens, porté notamment par un bond de près de 19% de ses ventes de produits running.

Surtout, l'Europe a enregistré une belle progression, les ventes nettes passant de 25 à plus de 31 millions de yens (250 millions d'euros) sur le trimestre, soit une hausse de 28% par rapport à l'année précédente.

Au cours de la période, les recettes de vente en gros ont augmenté de 11,1% en Allemagne, de 3,5% en France, de 3% au Royaume-Uni, de 5,6% en Suède, de 7,4% au Danemark, de 17,6% en Pologne et de 21,2% en Finlande. La société affirme qu'elle est la première marque de chaussures de course en Europe, et qu'elle a même creusé l'écart avec ses principaux concurrents, selon des données de la société d'étude de marché américaine NPD.

"Je suis extrêmement encouragé par ces résultats, explique dans un communiqué
Carsten Unbehaun, PDG d'Asics dans sur la zone EMEA. Malgré toutes les difficultés liées à la crise sanitaire, nous avons gagné des parts de marché, nous nous sommes développés sur des marchés importants et nous avons accéléré notre transformation numérique. Et grâce à une gestion étroite de nos coûts, nous avons réussi à augmenter notre rentabilité par rapport à la même période de l'exercice précédent, ce qui constitue une véritable réussite en soi".

Asics annonce qu'en 2020, elle a gagné 3 points de part de marché dans la catégorie des chaussures de course "Made For/Used For", c'est à dire les chaussures réellement dédiées à la performance, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne, et a augmenté ses ventes de 4% par rapport à l'exercice précédent. Et dans la fourchette de prix supérieure à 90 euros, la marque aurait gagné 6 points de part de marché dans la catégorie des chaussures de course "Made For/Used For" sur ces cinq marchés principaux.

Depuis le début de son exercice, la marque a vu ses magasins et ceux de ses revendeurs fermer parfois plus de trois mois. Sur les neuf premiers mois, ses ventes globales ont reculé de 13,3% à 248 millions de yens (1,96 milliard d'euros). Si le Japon, premier marché du groupe accuse un repli de 23% de ses ventes et que l'Amérique se contracte de 17%, plusieurs régions, portées par leur bon troisième trimestre, se défendent. En Europe (EMEA) le chiffre d'affaires net consolidé a reculé de seulement 3,1% depuis le début de l'exercice 2020, par rapport à la même période en 2019. Sur la zone Grande Chine c'est même une progression de 7% qui est observée et l'Océanie bondit de 16%. Au global, l'e-commerce a doublé pour peser 285 millions d'euros depuis le début de l'année.

Des performances qui, cumulées avec des vues optimistes sur la fin d'année, permettent au groupe japonais de revoir à la hausse ses prévisions annuelles. Asics, qui pourrait voir les ventes de ses produits running rester stable par rapport à 2019, table pour 2020 sur un chiffre d'affaires de 2,53 milliards d'euros et une perte opérationnelle de 47 millions contre 2,37 milliards de ventes précédemment et une perte de 111 millions d'euros. L'an passé, le groupe japonais avait réalisé un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros pour un résultat opérationnel de 80 millions d'euros.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com