Asics enregistre une chute de ses ventes pour la région EMEA mais améliore ses performances

Le géant japonais du sport Asics vient de publier ses chiffres des neuf mois clos fin septembre. Et Asics accuse un repli de 4,7 % de ses ventes par rapport à la même période de 2017. Elles passent sous la barre des 296 milliards de yens (2,29 milliards d'euros). Le groupe voit son résultat opérationnel reculer de 37 %, à 15,4 milliards de yens (120 millions d'euros). En revanche les ventes d'Haglöfs ont progressé de 3,6 %, à 7,2 milliards de yens, soit 60 millions d'euros. Pour la région Europe, Moyen-Orient, Afrique, Asics évoque dans un communiqué dédié « de bons résultats dans les secteurs clés pour les trois premiers trimestres 2018 après un début d’année difficile ».


Asics

Selon la marque, la réorganisation de son activité « donne de bons résultats pour les marchés émergents, dans les boutiques propres d’Asics et pour l'e-commerce », dans un rapport d’activité contenant de bonnes et de mauvaises nouvelles.

Commençons par les mauvaises : les chiffres de base. Sur les neufs premiers mois de l’année, les ventes nettes consolidées ont plongé de 4 % ou 2,7 % à taux de change constants pour la région EMEA. Aucun chiffre spécifique n’a été publié pour le total des ventes. Mais tout n’est pas négatif, loin de là : les boutiques propres d’Asics ont enregistré une croissance de 11 % tandis que l'e-commerce a bondi de 85 %. Les marchés émergents sont également en hausse avec +2 % en Afrique du Sud, +17 % en Russie et un impressionnant +131 % au Moyen-Orient. Ce dernier chiffre est en partie dû à l’ouverture de la première boutique propre de la marque au Koweït, au centre commercial The Avenues Mall.

Concernant les principales catégories de produits de la marque, la chaussure de running reste stable. La chaussure de tennis progresse de 2,4 % et la marque de chaussures lifestyle Onitsuka Tiger obtient des « résultats remarquables » avec une croissance de 28 %.

En tennis, Asics a « largement gagné en notoriété » grâce à son partenariat avec Novak Djokovic sur la chaussure (pour le textile, le Serbe est lié à Lacoste). La victoire du champion en simple homme à Wimbledon et à l’US Open, chaussé de ses Gel-Resolution Novak, a donné un coup de pouce non négligeable à la marque. Sans oublier sa place retrouvée de n°1 mondial.

Surfant sur les tendances vintage et lifestyle, la marque a remis au goût du jour son modèle Gel-Kayano 5 OG de 1999. Le PDG pour la région EMEA, Alistair Cameron, a déclaré : « Nous avons complètement réorganisé notre activité pour encourager la croissance future en tissant des liens plus étroits avec les clients, en donnant la priorité aux projets stratégiques pour l’activité et en nous adaptant plus rapidement aux évolutions perpétuelles du marché. La croissance de nos secteurs clés et nos partenariats stratégiques sont encourageants malgré un début d’année difficile. Nous sommes convaincus que cette nouvelle stratégie portera bientôt ses fruits. »

Selon les chiffres du groupe (Asics+Haglöfs), les ventes en Europe ont progressé de 0,6 % (-4,1 % à taux de change constant), à 670 millions d'euros. Le groupe s'est fixé pour objectif d'améliorer son activité en Amérique où il a vu ses ventes reculer de 17,8 % par rapport à l'an dernier. Au Japon, son premier marché, elles ont fléchi de 2,6 %, alors qu'elles reculaient de 5,2 % en Asie du Sud et Océanie. Enfin, l'est de l'Asie, avec la Chine et la Corée, a enregistré une hausse de l'activité de 6,2 %. Une belle dynamique locale sur laquelle le groupe veut s'appuyer dans les prochains semestres.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresSportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER