Atelier Swarovski gagne du terrain

Pour sa nouvelle collection de l'Atelier, Swarovski a réuni les créations d’Arik Levy, de l’Anglaise Mary Katrantzou, de Lesley Vik Waddell, Rodrigo Otazu et enfin Cate Adair.

Atelier Swarovski
Créations Arik Levy pour Atelier Swarovski

Entre cinq et six créateurs présentés chaque saison et des collections qui captent de plus en plus l’attention des multimarques haut de gamme et concept-stores pointus: lancé en mars 2007, l’Atelier Swarovski descend des "creative center" initiés par Nadja Swarovski il y a une dizaine d’années. Dès le départ, l’idée est de positionner Swarovski du côté des shows, des défilés, des red carpets avec des pièces imaginées justement par des créateurs, architectes, designers, stylistes. En clair, des "créatifs", et pas forcément des têtes d’affiche. Le changement intervient en mars 2007 quand ces collections prennent le chemin de la distribution commerciale. En effet,les pièces créées n’étaient pas "disponibles" à la vente, du moins pour le grand public.

Atelier Swarovski
Créations de Rodrigo Otazu pour Atelier Swarovski

En 2007 donc, Nadja Swarovski a décidé de les produire en plusieurs exemplaires (tout en restant limitées), mais l’esprit est resté le même, notamment "mettre sur scène les acteurs en coulisses, comme les stylistes des séries. Cette saison, nous avons invité Cate Adair qui opère sur Desperate Housewives", explique Hélène Keech, directrice du développement d’Atelier Swarovski.

En 2009, Swarovski, division produits grand public, a choisi d’en acheter pour les distribuer dans une quarantaine de ses points de vente, portant sa distribution globale entre 80 et 90 points de vente. "Cela dépend des saisons, mais nous avons un noyau de concept-stores qui nous suit, comme 10 Corso Como, Colette, Harrods, Selfridges, Maria Luisa Printemps Paris ou encore Liberty", souligne Hélène Keech.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER