×
7 032
Fashion Jobs

Atelier Unes collabore avec des associations pour une mode éthique

Auteur :
Publié le
today 16 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après plusieurs expériences en tant que styliste modéliste, Violette Dedeban se découvre l’envie de monter son entreprise dans la mode. Afin de faire coïncider cette démarche avec ses convictions et sa manière d’appréhender la consommation, elle choisit d’en faire une marque éthique. Alors qu’elle s’apprête à postuler à un incubateur nommé Ticket for change pour développer son projet, Mathieu Jungfer, un ingénieur passé par plusieurs start-up, rejoint le projet. C’est l’acte de naissance d’Atelier Unes, en mars 2017.
 

Atelier Unes collabore avec des associations pour une mode éthique - Atelier Unes


Pendant six mois, ils travaillent sur le business plan de l’entreprise et cherchent à trouver comment avoir un impact positif sur le secteur de la mode. En décembre 2017, Atelier Unes dévoile sa collection capsule inaugurale, composée de trois robes produites de façon responsable sur le thème de la première fois.
 
En janvier 2018, Violette Dedeban et Mathieu Jungfer changent de cap et décident d’approfondir leur démarche éthique. Avec Vajira, une réfugiée sri-lankaise, ils travaillent autour d’un imprimé papillon, motif phare de leur deuxième collection intitulée « Prendre son envol ».

Composée de deux pièces déclinées en quatre coloris, elle est produite en Inde, dans un atelier de fabrication nommé Indigenous Industries, qui « promeut une mode humaine et durable », selon la marque. Les bénéfices de la robe, vendue 120 euros, et de la blouse, qui coûte 69 euros, sont en partie reversés à l’association Zafraan Project. Celle-ci travaille à l’insertion sociale et professionnelle des personnes exilées et réfugiées, en mettant en lumière leurs savoir-faire traditionnels.
 
Pour commercialiser « Prendre son envol », Atelier Unes a lancé une campagne de financement participatif sur Ulule grâce à un système de précommande. Elle a réuni 153 contributeurs et permis à Violette Dedeban et Mathieu Jungfer de remplir à plus de 200 % leurs objectifs. « Le système de précommande permet de maîtriser les coûts et la perte de matière puisque nous savons exactement ce que nous devons produire », explique la cofondatrice de la marque. Des pop-up stores à Paris et en Vendée, région de la créatrice, ont également été organisés. Enfin, quelques pièces ont été achetées par la toute jeune boutique en ligne Kabanes.  
 
Atelier Unes travaille actuellement à sa troisième capsule, qui devrait être mise en vente ce mois-ci, toujours en précommande, toujours avec Vajira et l’association à laquelle elle appartient, Zafraan Project. Cette fois-ci, c’est un pantalon qui sera au cœur de la collection et il s’accompagnera d’un gilet que les clientes de la marque peuvent aider à dessiner grâce à une enquête sur le site d’Atelier Unes. L’étape suivante : développer un vestiaire complet chaque année et démarcher les magasins multimarques grâce à cette garde-robe éthique.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com