×
5 601
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
Reuters
Publié le
15 nov. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Attentats à Paris : l'hôtellerie et le luxe craignent une chute du tourisme en France

Par
Reuters
Publié le
15 nov. 2015

L'hôtellerie et le luxe devraient pâtir d'une chute du tourisme en France après la série d’attentats terroristes sans précédent survenue vendredi soir à Paris.


Foto: Corbis


La fréquentation des hôtels parisiens avait déjà chuté après les attentats de janvier. Mais cette fois, les professionnels du secteur disent craindre un mouvement nettement plus massif, compte-tenu de l’ampleur des attaques perpétrées dans la capitale.

« Ça va être très difficile pour le tourisme dans les jours qui viennent. Le secteur va souffrir », a déclaré à Reuters Georges Panayotis, président du cabinet spécialisé MKG Group.

Alors que l'hôtellerie française avait repris des couleurs en septembre et octobre - grâce notamment aux salons - et qu’elle tablait sur de très bons taux de remplissage avec la conférence sur le climat (COP21) qui se tiendra au Bourget à partir du 30 novembre, elle risque aujourd'hui beaucoup d’annulations.

« Je pense que ce sera pire qu'en janvier. Ce qui s'est passé est énorme. Le monde entier a les yeux rivés sur la France », ajoute-t-il.
L’hôtellerie de luxe devrait être selon lui davantage touchée que les autres segments du secteur.

La clientèle internationale, qui constitue plus de 80 % de la clientèle des palaces parisiens comme le Bristol, le George V ou le Plaza Athénée, est en effet très sensible aux questions de sécurité et de géopolitique.

« Le contexte politique et sécuritaire est un des facteurs clé du tourisme international », rappelle le PDG de MKG Group.

Impact sur le luxe

Le secteur du luxe devrait lui aussi être directement touché compte-tenu du poids de la clientèle touristique dans les ventes de produits de luxe. Les achats touristiques pèsent pour environ la moitié de ses ventes du secteur en Europe. Toutes les marques de luxe, comme Louis Vuitton (groupe LVMH), Gucci (Kering) ou Chanel ont largement profité, cette année, d'un afflux de touristes asiatiques attirés par d’importants écarts de prix entre l'Europe et le reste du monde, amplifiés par la baisse de l'euro.

« Les attentats auront bien évidemment un impact sur nos affaires» , a indiqué la porte-parole des Galeries Lafayette, sans vouloir être plus précise. « Nous ne sommes pas sur ce sujet là aujourd’hui. »

A l'aéroport de Vienne, en Autriche, où un groupe de touristes chinois s'apprête à boucler à Paris son périple européen, certains expriment une certaine appréhension avant le décollage.

« Nous y allons parce que c'est réservé. Maintenant, je préférerais aller ailleurs », déclare Feng, 29 ans. « J'ai bien peur qu'on ne puisse pas faire grand chose à cause de ce qui vient de se passer et je m'inquiète pour la sécurité. »

Samedi, les grands magasins et les boutiques des groupes LVMH et Kering ont baissé leur rideau pour des raisons de sécurité.

Après avoir ouvert normalement en début de matinée, le Printemps, les Galeries Lafayette ainsi que le BHV Marais ont fermé avant midi à Paris. « Nous avions décidé d'ouvrir dans un élan citoyen de résistance face à la barbarie », a précisé le porte-parole des Galeries Lafayette.

Mais le travail s'effectuant sur la base du volontariat le samedi, le grand magasin n'a pas eu les effectifs nécessaires pour assurer son service auprès de la clientèle et a été contraint de fermer ses portes.
De leur côté, toutes les boutiques du groupe LVMH (Louis Vuitton, Fendi, Céline ou Sephora), celles de Dior et celles du groupe Kering (Gucci, Bottega Veneta ou Saint Laurent) n’ont pas ouvert samedi. D'autres enseignes comme Uniqlo ou H&M ont pris la même décision.

« Compte tenu de l'état d'urgence qui a été décrété et par mesure de sécurité pour nos salariés, les boutiques de nos marques resteront fermées ce week-end », a précisé un porte-parole de Kering.
Le groupe LVMH a lui aussi indiqué avoir pris cette décision par mesure de sécurité.

Les aéroports Roissy-CDG et Orly restent ouverts même si le renforcement des contrôles de sécurité peut se traduire par des retards, a précisé par ailleurs Aéroports de Paris. La compagnie American Airlines a cependant reporté ses vols vers Paris.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.