×
6 494
Fashion Jobs
PRINTEMPS
Acheteur Chef de Produit Horlogerie H/F
CDI · PARIS
WINNING SEARCH
Responsable Marketing et Communication - le Grand Comptoir
CDI · SURESNES
CAROLL
Merchandise Planner (H/F)
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Régional H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus PAP Homme et Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur (H/F)
CDI · PARIS
MANPOWER CABINET DE RECRUTEMENT COMMERCE MODE LUXE
Coordinateur Retail
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente
CDI · ORLÉANS
HUGO BOSS
Project Manager Shop Construction H/F
CDI · PARIS
ZAPA
Responsable du Contrôle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Chef de Produit Chaussure H/F
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · PARIS
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to c (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to b (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
FROM FUTURE
Chef de Projet Architecture (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MANGO
Regional Retail Manager H/F
CDI · PARIS
SATELLITE PARIS
Chef de Produit Technique
CDI · PARIS
BLUE BOX
Gestionnaire de Stock Magasins Outlet H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
TEDDY SMITH
Contrôleur de Gestion Junior H/F
CDI · L'UNION
Publicités
Publié le
29 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Au déconfinement, les Français comptent réduire leur budget mode de 28 %

Publié le
29 avr. 2020

Quelle sera l'intention des consommateurs tricolores à la reprise d'activité à partir du 11 mai ? Cette interrogation agite toutes les marques et distributeurs mode. Un sondage OpinionWay commandité par l'éditeur de logiciels de caisse Fastmag donne de premiers éléments de réponse : les dépenses d'habillement ne constitueront pas la priorité des Français, puisque 45 % d'entre eux comptent les réduire dans le mois qui suivra le déconfinement.


Pixabay


En moyenne, le budget mode des sondés pourrait chuter de 28 %. Ce qui correspond à une baisse de 24 euros sur un mois. L'enveloppe consacrée à l'achat des vêtements, chaussures et accessoires atteindrait donc 62 euros mensuels, contre 86 euros en moyenne avant le confinement. Dans le détail, "les budgets les plus affectés sont les achats de vêtements (46 euros avant le confinement contre 31 euros après, soit une baisse de 33 %) et les chaussures (28 euros contre 19 euros, soit une baisse de 32 %). Seul le budget prévu aux accessoires ne diminue pas (12 euros contre 13 euros)", indique l'étude.
 
La baisse la plus forte qui pourrait être enregistrée vient de la part des foyers dont les revenus sont compris entre 2000 et 3499 euros mensuels : leur budget mode par personne durant les 30 jours suivant le confinement plongerait de 45 %, à 47 euros seulement.

Pour ceux qui limiteront bel et bien leurs achats, les raisons invoquées sont tout d'abord les contraintes financières (59 %) à savoir la perte de revenus ou l'intention d'épargner, mais aussi la prise de conscience que certains achats ne sont pas utiles (42 %) et enfin le refus de se rendre en magasin par crainte de l'épidémie (35 %).

A l'inverse, pour les 15 % de Français qui augmenteraient leur enveloppe mode, leur première motivation est le besoin de remplacer des produits (61 %), et ils pointent de façon plus secondaire les économies réalisées (20 %) et la frustration (21 %) causée par le confinement.

Quel canal de vente privilégié ?



Malgré la crainte de retourner en boutique éprouvée par certains, les points de vente physiques ne seront pas délaissés par les consommateurs. Un quart des sondés a l'intention de changer de canal de vente pour les produits d'habillement : si 10 % des Français envisagent de dépenser plus sur Internet, 15 % à l'inverse entendent faire davantage d'emplettes en boutique.

Cette volonté de changer ses habitudes d'achat est plus forte chez les moins de 35 ans (34 %). Néanmoins, "malgré leur familiarité avec les outils digitaux, cette volonté de changement ne bénéficie pas nécessairement aux achats en ligne : 14 % des jeunes âgés de moins de 35 ans comptent réaliser davantage d’achats de vêtements sur internet, mais 20 % comptent en faire davantage en magasin."
 
Reste à voir comment les Français appréhenderont réellement la réouverture des commerces, au gré des mesures également annoncées par l'État. Pour conclure, l'étude indique pouvoir "espérer un retour progressif vers une situation normale au cours de l'été. [...]Pour autant, cette baisse du budget d’habillement, même si elle est temporaire, va être douloureuse pour les commerçants qui ont déjà eu à subir deux mois de fermeture pendant le confinement."
 
Méthodologie : Étude réalisée du 22 au 24 avril auprès d'un échantillon de 1016 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com