Au défilé de l'Apec, les femmes ont été les seules à oser

HANOI, 19 nov 2006 (AFP) - Traditionnellement, les dirigeants du sommet d'Asie-Pacifique posent dans l'habit traditionnel du pays hôte. A Hanoï, ils ont vêtu le très féminin "ao dai", une longue tunique de soie fendue sur les côtés portée sur un pantalon. Mais seules les femmes ont osé le chapeau.


Le président américain George W. Bush (g) et son homologue russe Vladimir Poutine, au sommet de l'Apec à Hanoï, le 19 novembre 2006 - Photo : Jim Watson/AFP

Postures guindés et sourires contraints, les vingt-et-un dirigeants du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec) ont sacrifié dimanche au rituel de la photo de famille à l'issue de leur sommet dans la capitale vietnamienne.

Le président américain George W. Bush, ses homologues chinois et russe Hu Jintao et Vladimir Poutine et le Premier ministre nippon Shinzo Abe ont opté pour le bleu, parés d'une fleur de lotus cousue d'or.

Le président sud-coréen Roh Moo-Hyun et le chef de l'exécutif hongkongais Donald Tsang ont tenté de se démarquer par un rouge vif.

Mais la vedette vestimentaire a sans aucun doute été ravie par les trois femmes du sommet, la présidente philippines Gloria Arroyo, son homologue chilienne Michelle Bachelet et le Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Helen Clark.

Vêtues d'un rose sucré, les trois femmes ne semblaient pas plus empruntées que ça, osant même sans vergogne le serre-tête de soie assortie à la tunique appelé "Khan". La styliste vietnamienne qui avait conçu les costumes avaient prévu vingt-et-une coiffes, mais dix-huit n'auront pas servi.

L'an dernier, à Pusan, sur la côte méridionale de Corée du Sud, les dirigeants de l'Apec avaient déjà comblé la tribune en endossant le "durumagi", un long manteau de soie.

De quoi regretter le blouson d'aviateur de Vancouver en 1997.

L'an prochain, ils devraient faire plus sobres en Australie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - AccessoiresPeople
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER