×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Au troisième trimestre, les bénéfices du groupe H&M dépassent les niveaux d'avant-crise

Par
AFP
Publié le
30 sept. 2021

Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M) a publié jeudi des bénéfices trimestriels en nette progression sur un an, dépassant les niveaux pré-pandémie.


Collection en denim recyclé d'H&M - H&M


Sur la période juin-août de son exercice décalé (troisième trimestre), le groupe scandinave a enregistré un bénéfice net de 4,69 milliards de couronnes (environ 460 millions d'euros), contre 1,8 milliard l'année dernière à la même période, et dépasse son niveau pré-pandémie (3,86 milliards au troisième trimestre 2019).

En revanche, les ventes, bien qu'en hausse de plus de 9% sur un an, à 55,58 milliards, restent toujours inférieures aux 62,6 milliards du troisième trimestre 2019, avant la pandémie de Covid-19.

La marge opérationnelle s'est, elle, affichée en hausse de 6 points sur un an, à 11,3%.

"L'augmentation du bénéfice d'H&M montre que la forte reprise se poursuit, même si les ventes ont été partiellement affectées par les restrictions et les retards liés à la pandémie", a commenté la PDG Helena Helmersson, citée dans le rapport.

L'enseigne subit également un boycott depuis mars en Chine -devenu le troisième marché national d'H&M avant le début de ce mouvement- pour s'être engagé à ne pas acheter de coton du Xinjiang sur fond d'allégations de travail forcé d'Ouïghours. Le groupe n'a cependant pas commenté la situation dans son rapport.

L'un des principaux concurrents de H&M, le géant espagnol Inditex, propriétaire de Zara, avait lui annoncé mi-septembre avoir tourné la page de la pandémie au premier semestre avec un bénéfice proche de celui d'avant crise, porté par le retour de la clientèle dans les boutiques et l'envolée des ventes en ligne.

Fort de ses résultats, H&M a annoncé reprendre les paiements de dividendes, en raison "d'une rentabilité nettement améliorée, une position financière solide (...), des conditions de marché plus stables et de bonnes perspectives". Le groupe les avait suspendus en raison de la pandémie de Covid-19. H&M a proposé un dividende de 6,50 couronnes par action en novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.