×
6 845
Fashion Jobs
HERMES
CDI - Controleur de Gestion (F/H)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Flagship Paris Champs Elysées - CDI
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Rosny Sous Bois - CDI
CDI · ROSNY-SOUS-BOIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - la Défense - CDI
CDI · LA DÉFENSE
LFP EMPLOI MODE
Responsable d'Atelier de Sacoches à Courrier
CDI · DRANCY
LANVIN
Vip&PR Manager
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
MORGAN PHILIPS EXECUTIVE SEARCH
Responsable Trafic et Acquisition F/H
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Animateur Régional F/H/n
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Chef (fe) de Projet Architecture Retail Luxe
CDI · PARIS
DEPECH'MODE PARIS
Responsable Paie et Adp Maison de Luxe
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Responsable Marketing et Communication - Lead Generation Manager H/F
CDI · GOMETZ-LE-CHÂTEL
GROUPE BEAUMANOIR
Controleur de Gestion Achat (H/F)
CDI · SAINT-MALO
PRESCRIPTION LAB
Responsable Marketing et Business Développement E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
P.LAB BEAUTY
Chargé(e) de Développement Commercial - p.Lab Beauty
CDI · LEVALLOIS-PERRET
EMINENCE SAS
Chef de Projet E-CRM
CDI · AIMARGUES
MAISON GOYARD
Contrôleur Financier
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · LILLE
KARA
Chef de Projet Événementiel Anglais H/F
CDI · PARIS
MARINE SERRE
Directeur(Ice) de Production & Qualité
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Par
AFP
Publié le
25 août 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aussi couru que les bottes ou les lunettes dernier cri, le toutou miniature

Par
AFP
Publié le
25 août 2005


Emily Brooke porte un Yorkshire de 3 mois et demi dans l'animalerie American Kennels à New York Photo : Stan Honda
NEW YORK, 25 août 2005 (AFP) - "C'est comme un objet à la mode qu'on emmène partout", dit Susanna Chan, New-Yorkaise de 33 ans, attendrie à l'évocation de son minuscule loulou de Poméranie.

Chihuahuas, yorkshires, bichons maltais... le petit chien, déjà très prisé dans cette grande ville aux appartements à surface limitée, semble être l'accessoire de la saison, particulièrement recherché dans sa version la plus mini.

"Tout le monde veut avoir un petit chien sous le bras", constate Nicole Rosenthal, chargée de vente chez "American Kennels", un des plus anciens magasins de chiens de Manhattan. "Tout ça à cause des célébrités, comme Paris Hilton !"

Sur le mur, des photos de clients célèbres. Les soeurs championnes de tennis Venus et Serena Williams, soulevant une coupe en argent occupée par leurs minuscules yorkshires. Brooke Shields avec une petite boule de poils blancs.

Dans les magazines, Britney Spears ou Scarlett Johansson s'affichent avec leur chihuahua, qui vient d'entrer dans le top 10 des races les plus populaires du pays selon le Club américain du chien (AKC).

Nombre de chenils s'efforcent même de produire des miniatures, en croisant des parents aussi mini que possible. C'est la taille "teacup", la taille "tasse de thé".

"Quand je l'ai eu, il tenait dans ma paume!", se souvient Susanna, à propos de Bibi, deux ans et deux kilos aujourd'hui.

Pour elle, la mode vient de "l'envie des gens de prendre soin de quelque chose. Les petits chiens, c'est parfait. Vous jouez, et quand vous en avez assez, vous le remettez dans votre sac".

"Je le vois plus comme un jouet", admet la jeune femme. "Un chien normal, vous devez le promener. Je travaille beaucoup, je ne veux pas avoir à sortir un chien tous les soirs. Mais un petit chien, il est content à la maison... C'est comme un accessoire branché, que vous portez".

La jeune analyste financière emmène son compagnon partout. Au restaurant, dans les grands magasins, parfois même au bureau ou au cinéma.

"Il reste dans son sac, il n'aboie pas, c'est pratique... Les gens l'appellent +petit prince+ parce qu'il est très beau".


Un chihuahua présenté dans une boutique new-yorkaise Photo : Stan Honda

Coût de la merveille : 1.800 dollars.

Selon Nicole Rosenthal, les prix vont de 500 à 5.000 dollars. Et pour certains clients, plus l'animal est riquiqui, plus il est prisé.

Selon le New York Magazine, Paris Hilton vient de céder son célèbre chihuahua Tinkerbell à sa mère. Paris "les aime très petits, Tinkerbell était devenu trop gros," a indiqué une connaissance de l'héritière à l'hebdomadaire.

En mai, une New-Yorkaise a même obtenu en justice 1.000 dollars de dédommagement de son vendeur, après avoir vu son maltais de deux kilos en prendre un supplémentaire.

"On ne peut prédire absolument" le poids final, plaide Nicole Rosenthal.

"Je ne vois pas en quoi les miniatures sont de meilleurs compagnons" que les petits chiens de taille normale, objecte Lisa Peterson, porte-parole de l'AKC, institution qui veille au respect des pedigrees et ne reconnaît pas la taille "teacup".

"Ces chiens sont si petits qu'ils sont très fragiles. Quand un animal est censé faire trois kilos et que vous voulez qu'il en fasse un, où mettez-vous les organes ? Et quand il y a blessure, ils sont plus difficiles à soigner, le vétérinaire peut avoir du mal à trouver des médicaments peu dosés".

Le micro-chien a aussi son coût en accessoires. Le porter dans son propre sac n'est pas recommandé, il ne peut pas respirer.

Alors "American Kennels" et les autres ont tout un rayon spécial taille XXXS, avec des sacs à chien similaires à des sacs à main, des colliers aussi petits que des bracelets de femme, des laisses incrustées de strass Swarowski.

Susanna estime dépenser "juste assez. Bibi a trois sacs, pour l'été, l'hiver et les occasions. Et 5 ou 6 habits". Mais pas de barrettes, "parce que c'est un garçon".

Par Catherine HOURS

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.