×
Publicités
Publié le
29 sept. 2020
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aux Tuileries, les salons de mode se serrent les coudes et s'adaptent aux contraintes sanitaires

Publié le
29 sept. 2020

Alors que le 23 septembre le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures restrictives pour faire face à la recrudescence des cas de coronavirus dans l'Hexagone, parmi lesquelles la réduction de la jauge des rassemblements à 1.000 personnes, les salons de mode et d'accessoires du jardin des Tuileries ont toutefois décidé de maintenir leur édition. 


Les salons de mode du jardin des Tuileries à Paris préparent une édition particulière en pleine crise sanitaire


En assurant que toutes les mesures de sécurité sanitaire seront prises, Who's Next, Première Classe mais aussi Man/Woman et le Silmo ouvriront donc leurs portes du 2 au 4 octobre (les 3 et 4 pour le Silmo). 

Le salon de l’accessoire de mode Première Classe fédérera 70 marques, bien en deçà, crise sanitaire oblige, des plus de 400 exposants présents d’habitude lors de cette seconde session. Parmi les marques annoncées 43 sont des labels français comme Avril Gau et ses chaussures, Herbert Frère Sœur et sa maroquinerie ou encore Inès Olympe Mercadal qui, en plus de ses chaussures aux accents vintage, présentera sa première collection maison et notamment une ligne de vaisselle.

Avec 16 marques annoncées, l’Italie est donc le second pays le plus représenté à l’international. Mamai et ses chaussures ou Vive la Différence et sa maroquinerie font partie des participants. Une poignée de griffes belges, espagnoles et néerlandaises seront également présentes.

A noter que selon la liste des exposants fournie par les organisateurs du salon, seules deux marques participent pour la première fois à l'événement: la marque de maroquinerie écoresponsable Rocio en provenance d’Ecosse et la société française Maison Dacry qui propose un produit incontournable en ce moment, des masques qui dureraient sept fois plus longtemps que les masques traditionnels.

Près de 140 marques sur Who's Next et Impact



L'organisateur du salon, WSN Developpement, a choisi de donner également un espace d'expression à Who's Next. Le salon de première session avait dû reporter la présentation des marques qui se donnent habituellement rendez-vous début septembre Porte de Versailles. Les équipes de Frédéric Maus, le directeur général, avaient alors proposé aux labels d'ouvrir l'une des trois tentes du jardin des Tuileries habituellement occupées par Première Classe lors de la Fashion Week parisienne (qui se déroule du 28 septembre au 6 octobre, ndlr).

"Ce sera évidemment une session atypique, explique le dirigeant. Le contexte reste très particulier et nous aurons peu de visiteurs et de marques internationales. Mais nous pensons que c'est notre responsabilité d'organisateur de salons de proposer un espace pour que les professionnels se retrouvent physiquement, échangent et puissent recommencer à travailler. Nous avons eu beaucoup de retours des visiteurs qui nous ont dit vouloir venir pour ces raisons. Et après les annonces sanitaires de vendredi dernier, nous savons que nous avons tout mis en place pour les accueillir dans les meilleures conditions de sécurité."

Port du masque obligatoire, jauge de décompte du nombre de visiteurs à l'entrée des tentes, distanciation et gel hydroalcoolique sont de rigueur.

Au total, ce sont plus de 140 marques de prêt-à-porter, de chaussures d'accessoires et de bijoux qui vont présenter leurs collections aux Tuileries. Des fidèles du Who's Next, comme La petite étoile, 0-105, Nat&Nin, Not Shy, Ma petite plage ou Diega seront de la partie.

L'offre de marques aux accents éthiques et mettant en avant les matières écoresponsables sera regroupée sous la bannière du salon Impact. Des acteurs qui seront présents sur le salon, mais également joignables via la solution Vimeet mise en place par WSN. Pour palier l'absence de visiteurs et d'exposants, les acteurs du secteur pourront ainsi prendre contact et dialoguer via la solution digitale imaginée par les équipes du salon.

Man/Woman se joint au mouvement



Et pour cette session automnale, le discours est à la démarche collective. Ainsi l'offre est renforcée par la venue attendue de Veja, qui sera l'un des exposants de l'équipe de Man/Woman. Le salon créé par Olivier Migda et Antoine Floch, qui se tient habituellement place Vendôme, a tenu à répondre présent pour ce rendez-vous de début octobre. Le rendez-vous attire habituellement plus de 150 marques, avec beaucoup d'acteurs du grand international. Le contingent sera très réduit lors de cette édition.

"Le secteur a passé plusieurs mois à vivre des incertitudes à tous les niveaux, et nous avec. Mais cela faisait déjà plusieurs saisons que l'on échangeait avec l'équipe de WSN sur le secteur. Et c'était important d'être présent, estime Antoine Floch. A un moment il faut provoquer la remise en route. Initialement, on savait que de nombreuses personnes ne pourraient pas voyager, et nous pensions nous recentrer sur l'Europe. Mais les dernières annonces sanitaires ont encore restreint le périmètre. Au final, nous aurons quelques marques présentes avec Bourrienne Paris X, Trois petits points et Coralie Marabelle. Les bureaux d’achat nous ont assuré de leur venue, les grands magasins aussi. Ce qui est important c'est que l'on s’adapte. Le secteur a besoin d'un moment de rencontres et d’échanges. C’est ce qui est motivant."

Dans cette dynamique collective, Première Classe va présenter l'offre les travaux de six anciens finalistes du festival d'Hyères, dont le salon est partenaire. Ainsi ce sont les collections de Christophe Lhote, Guillem Rodriguez,  Kate Fichard, Marianna Ladreyt, Martial Charasse etTina Schwizgebel que les visiteurs des Tuileries pourront découvrir. Le salon est aussi mécène de L’Association nationale pour le développement des arts de la mode (ANDAM) et d'une exposition présentant les quatre lauréats de cette année 2020.

Le SIlmo se réinvente en format mini et itinérant



L’union faisant la force à Paris,  le salon mondial de l'optique, le Silmo, se tiendra lui aussi au jardin des Tuileries, à l’unisson avec les salons de mode Who’s Next, Première Classe et Man/Woman. “Conséquence heureuse de cette crise sans précédent, le lancement de notre Silmo Hors Les Murs à Paris en collaboration avec Who’s Next, salon référent de l’univers de mode, concrétise une étape importante dans le partenariat que nous avons initié avec Première Classe il y a cinq ans “ explique Amélie Morel, présidente du Silmo.
 
Sous une tente dédiée, une cinquantaine d’exposants, contre un millier habituellement, seront réunis, parmi lesquels les griffes françaises Emmanuelle Khanh, Izipizi ou Lafont. Outre les marques de solaires et d’optique, des sociétés d’équipements pour les points de vente et de service aux opticiens participeront au salon.

En raison du contexte et de la limitation des déplacements internationaux, 49 des 53 exposants annoncés sur cette édition sont des sociétés hexagonales. A noter donc la participation de Brevno, une marque d’optique russe, de Killine Group, une société de Macao spécialisée dans les solutions pour la création de lunettes, et de Etnia Barcelona, une griffe espagnole de lunettes.  

Initialement prévu du 2 au 5 octobre à Paris Nord Villepinte, le salon de l'optique a fait le choix d'un format très réduit et itinérant, du 3 au 26 octobre, pour s’adapter aux contraintes sanitaires. Le jardin des Tuileries, les 3 et 4 octobre, est sa première escale.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com