Avec Saargale, le made in Africa a son concept-store à Paris

Fondatrice de la Dakar Fashion Week en 2002, de la Black Fashion Week depuis 2012 et de Fashion Africa TV (diffusée par Canal + dans 46 pays), la créatrice sénégalaise Adama Ndiaye lançait en 2011 Adama Paris Agency pour accompagner les créateurs africains et les soutenir dans leur ambition à s’ouvrir vers l’Europe, l’Asie et l’Amérique.


L'intérieur de la boutique Saargale - Mario Epanya

Dernier projet en date, l’ouverture d’un concept-store baptisé Saargale (« rendre hommage » en sénégalais et mauritanien) dédié au made in Africa et made by Africans. Un tout nouvel espace inauguré samedi 11 mai au Viaduc des Arts (47, avenue Daumesnil, Paris XIIème), et qui met en avant une vingtaine d’artisans, artistes et jeunes créateurs africains ou issus de la diaspora, dans les domaines de la mode, du design, du mobilier, de la photographie ou de la littérature, tous motivés par une approche éthique de la création.
 
« A travers ce projet, nous avions envie de montrer ce que l’Afrique a de mieux en termes de création et de style de vie, explique Adama Ndiaye. Et, via une plateforme en ligne (prévue prochainement), on donnera une visibilité internationale à tous ces créateurs, ceux qui souhaitent changer le récit et montrer un visage moderne, dynamique et novateur de l'Afrique ». 
 
Soutenu par la Semaest (société d’économie mixte de la ville de Paris chargée de la redynamisation du commerce et de l’artisanat de proximité), Saargale dispose d’un espace de 100 mètres carrés dans lequel il convie une vingtaine d’artistes parmi lesquels KikoRomeo (prêt-à-porter homme et femme kenyan), Imprint (prêt-à-porter homme et femme sud-africain), Marché Noir (label dirigé par Amah Ayivi) Al Gueye (prêt-à-porter homme et femme sénégalais), la mode de Sakia Lek (d'origine congolaise) ou la marque Xuly Bët qui, célèbre dans les années 90, tente un come-back autour de son designer Lamine Kouyaté. 


Saargale propose de la mode, du design ou encore de la photograhie - Mario Epanya

En complément, Adama Paris accueille aussi des créateurs d’accessoires et bijoux à l’image des sacs Bouswari originaires du Sénégal, des chaussures Samara Shoes confectionnées en Côte d'Ivoire et des bijoux franco-algérien Berberism.
 
Le concept-store jouit également d’un bar en terrasse qui servira en continu jus de bissap et cafés d’Ethiopie, du Sénégal, du Burundi et du Kenya.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER