×
6 316
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
14 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec La Reboucle, La Redoute veut exister sur le marché de la seconde main

Publié le
14 déc. 2020

Un nouvel acteur historique de la distribution tente de trouver sa place sur le créneau des produits d’occasion. L’e-commerçant nordiste La Redoute met en ligne ce 15 décembre son site de seconde main, baptisé La Reboucle. Ces derniers mois, Jacadi, Promod ou encore Zalando (côté pure players) ont initié leur plateforme dédiée, alors que ce marché est en plein boom, porté par des motivations aussi bien écologiques que budgétaires de la part des consommateurs.


Page d'accueil de La Reboucle - Capture écran


Cette nouvelle plateforme, accessible à partir du site de La Redoute, met en relation les particuliers qui souhaitent vendre et acheter des articles d’occasion au rayon mode et décoration (y compris les articles volumineux), et ce quelle que soit la marque. Lorsqu’une personne a effectué une vente, elle peut opter pour un paiement cash (déduction faite de la commission prise par l'e-commerçant de 5%) ou recevoir une carte cadeau La Redoute abondée de 25%.
 
"La publication des articles peut se faire en quelques clics grâce à la récupération de l’historique d’achats des clients pour les produits achetés sur La Redoute", expose l’enseigne, qui a fait appel au prestataire Disruptual pour développer cette solution, et fait équipe avec Relais Colis et Cocolis pour la livraison. Les premiers articles peuvent être mis en ligne sur le site, mais les transactions ne débuteront qu’en janvier 2021.

La Redoute justifie ce projet en soulignant que l’explosion de la seconde main est "le phénomène marquant de ces dernières années dans l’univers du e-commerce. Plus économique et plus écologique, la revente colle tout particulièrement aux aspirations du moment; en ces temps de crise sanitaire et économique, les familles souhaitent pouvoir continuer à embellir leur vie sans pour autant dépenser davantage".
 
L’entreprise a mesuré que 60% de ses clients sont déjà engagés dans la seconde main, et cela concernerait surtout les familles. Il s’agit donc de capter ce marché existant et d’inciter ceux qui ne sont pas convertis à s’essayer à la vente ou à l’achat d’occasion, et donc de s’impliquer dans l’économie circulaire.


Les vendeurs de seconde main peuvent choisir un bon d'achat abondé de 25% de la valeur de la vente. - La Redoute

 
Cet automne, la société roubaisienne a dévoilé son programme RSE, dans lequel s’inscrit cette démarche. Parmi ses objectifs? Que l'intégralité de son offre propre soit composée d'articles plus durables à horizon 2022 pour la mode, et d'ici 2025 côté mobilier et décoration. Elle espère en outre avoir réduit son empreinte carbone de 50% d’ici 2030.
 
Appartenant au groupe Galeries Lafayette depuis 2017, La Redoute affiche un volume d’affaires (total des transactions réalisées sur le site, marketplace comprise, ndlr) de 875 millions d’euros en 2019, dont 85% est généré en ligne. Son portail, qui attire plus de 8,5 millions de visiteurs uniques par mois, revendique le statut de premier site d’achat d’habillement et de décoration en France.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com