×
Publicités
Publié le
18 mars 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec Lectra à ses côtés, la start-up Retviews a des ambitions décuplées

Publié le
18 mars 2020

Spécialisée dans l'analyse en temps réel de l'offre en ligne des marques, la start-up Retviews a l'an passé été rachetée par le concepteur d'outils et systèmes pour l'industrie textile Lectra. En s'appuyant sur le groupe français, la jeune structure belge entend devenir le numéro un du benchmarking en matière d'assortiment de collections.


Loïc Winckelmans - Retviews


Lancée en 2017 à Bruxelles, Retviews officie à ce jour pour le compte d'une quarantaine d'enseignes, dont Etam, Camaïeu, Pimkie, Naf Naf, Sandro, Maje, Claudie Pierlot, ou encore le groupe Li & Fung et le bureau de style Nelly Rodi.

La structure s'est créée sur un constat : l'asymétrie entre l'information disponible pour les chefs de produit et la réalité de l'offre. L'objectif fixé était de remplacer les ponctuelles analyses de marché par une étude constante via l'intelligence artificielle. Outil qui pourrait gagner en puissance en rejoignant les outils de gestion du cycle de vie des produits (ou PLM) déjà proposés par Lectra.

"A moyen terme, ce rapprochement va permettre aux responsables produit, dès la création de leur collection, d'avoir un système centralisant aussi bien les informations de marché que le PLM", explique à FashionNetwork.com le CEO de Retviews, Loïc Winckelmans.

"Nous sommes d'ores et déjà en train de faire des tests avec certaines entreprises. Et c'est d'autant plus intéressant à l'heure où l'industrie 4.0, dont on entend beaucoup parler, devient de plus en plus concrète. Mais avant d'en arriver là, à court terme, il va surtout s'agir d'accélérer le développement de Retviews."

Très bien implantée en France, Retviews devrait profiter de la présence de Lectra dans une centaine de pays, avec le souci de muscler progressivement son offre propre. Et notamment dans l'analyse descriptive qui permet d'identifier avec précision modèles, coupes, couleurs et matériaux lors du passage en revue de l'offre. Mais aussi dans l'analyse prescriptive, formulant des suggestions sur la base des observations pour profiter d'opportunités de marché. L'analyse prédictive, basée sur l'anticipation des tendances à venir, étant visée à plus longue échéance.

"Les professionnels de la mode ont bien pris la mesure de l'importance de l'IA"



Retviews note la compréhension grandissante des professionnels face aux outils techniques : "Quand on a commencé, il y avait le sentiment d'une connaissance assez limitée de l'IA dans le monde de la mode, se souvient Loïc Winckelmans. Aujourd'hui, les professionnels de la mode ont bien pris la mesure de l'importance qu'elle va avoir et de la commodité qu'elle est devenue. C'est surtout là que l'on arrive à avoir des retours sur investissement intéressants."

Une optimisation des collections qui prend tout son sens à une époque où les enseignes cherchent à réduire leurs volumes de commandes afin de limiter les stocks d'invendus en fin de saison (relire notre dossier dédié).

"C'est la plus grande tendance que nous observons dernièrement, confirme le dirigeant. Les stocks représentent un coût absolument gigantesque, avec l'empreinte carbone que ces invendus impliquent derrière. De fait, beaucoup de marques nous utilisent pour optimiser leurs stocks en fin d'année, en identifiant par exemple les catégories dans lesquelles ils sont surreprésentés ou en renforçant l'attractivité des collections sur la base des tendances observées chez les marques référentes."

Avec son siège social à Bruxelles, Retviews emploie à ce jour une trentaine de personnes. La société compte par ailleurs un bureau pour l'Asie installé à Hong Kong.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com