×
Publicités

Avec Sergio Rossi, Investindustrial ajoute un label luxe à son escarcelle

Publié le
today 9 déc. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sergio Rossi change de mains. La marque de souliers de luxe italienne, fondée en 1966 par Sergio Rossi, avait été rachetée en 2000 par Gucci Group, du groupe français PPR, devenu aujourd’hui Kering.

Elle vient d'être cédée, pour une somme qui n’a pas été dévoilée, au groupe d’investissement européen Investindustrial. L'un des fonds les plus actifs sur le marché en ce moment, qui est piloté par l’homme d’affaires italien Andrea Bonomi.

Andrea Bonomi - investindustrial.com

 
Ce dernier n’a jamais caché sa volonté de vouloir investir dans le luxe, s’emparant notamment de grandes marques du Made in Italy, chacune leader dans son domaine, comme la marque de lampes Flos en 2014 et celle d’ameublement design B&B cette année, sans oublier les voitures de luxe Aston Martin.

Investindustrial compte en particulier des participations dans diverses sociétés liées à l’univers de la mode, tel le groupe Perfume Holding, actif dans l’industrie des parfums et cosmétiques, ou la chaîne de bijouteries italienne Stroili, dont il détient la majorité.

Cet héritier d’une dynastie de l’immobilier milanais a fondé avec ses frères, Carlo Umberto et Emanuele, le fonds de capital-investissement Investindustrial, qui est basé à Londres et au Luxembourg, au début des années 1990.
 
Le fonds s’est transformé au fil des ans en un empire de 2,9 milliards d’euros d’actifs sous gestion, présent dans 18 pays et les secteurs les plus divers comme le design, la mode, mais aussi les banques, l’automobile ou le tourisme. A ce titre, Andrea Bonomi a défrayé la chronique en France, renonçant début 2015 à son OPA sur le Club Med, qui l'a opposé pendant plusieurs mois au fonds chinois Fosun.

« A travers de nombreuses success stories, comme Ducati, Ruffino, PortAventura, Gardaland, Stroili, Investindustrial se développe et accompagne avec succès de nombreuses marques depuis plusieurs années », déclare l’homme d’affaires dans le communiqué sur le rachat de Sergio Rossi.

« Nous sommes actuellement partenaires de marques leaders, telles qu’Aston Martin, Flos, B&B Italia, qui se développent à l’international. C’est la même trajectoire de croissance que nous ambitionnons pour Sergio Rossi », poursuit-il.
 
Au moment du rachat de B&B, en juin dernier, Andrea Bonomi démentait vouloir créer un pôle du luxe. « Pour l’instant, nous ne souhaitons pas constituer un pôle. Les sociétés resteront séparées, mais auront un unique actionnaire majoritaire », confiait-il au Corriere della Sera.

L’investisseur prévoyait à l’époque de nouvelles acquisitions de sociétés « qui sont leaders sur leur propre segment et de très haut niveau » pour compléter un processus, dont « les résultats se verront dans cinq à sept ans. Nous sommes un investisseur industriel de moyen-long terme », concluait-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com