×
Publicités
Publié le
11 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec The Brooklyn Circus, l'américain Lee explore l'histoire des cow-boys noirs

Publié le
11 nov. 2022

Fondée au Kansas à la fin du XIXe siècle par Henry David Lee, la marque de denim Lee signe avec The Brooklyn Circus une collection inspirée du style des cow-boys noirs. Des vestes en laine aux salopettes, cette collab' unisexe rend hommage "aux travailleurs qui ont construit l'Amérique" en mélangeant les codes du vestiaire utilitaire workwear et l'esthétique des westerns. 


Avec cette collab', Lee et The Brooklyn Circus puisent dans leur héritage workwear en y ajoutant des références à la conquête du Far West américain - Lee


Cette collection automnale se compose de dix-neuf pièces, et comprend des pantalons vert olive, des sur-chemises en velours lilas, des combinaisons à bretelles de couleur cannelle, des jeans en coton épais (11.75 oz) dans un denim japonais nommé selvedge (à bord fini), et des hauts floqués des logos des deux marques.

"Nous avons mélangé le western, le workwear et la mode urbaine tout en gardant l'intégrité de chacune des inspirations", a déclaré Sedgwick Cole Jr, à la tête des collections masculines de Lee, la griffe de denim faisant partie du groupe VF Corporation (qui possède également Vans, Eastpak et Timberland). 

Une veste de cow-boy, d'un indigo profond, mêle du coton et du lin, ainsi que de la laine pour la doublure intérieure à carreaux. Sur le dos est brodé le nom The Brooklyn Circus, avec des pleins et des déliés imitant l'écriture manuscrite. Un clin d'œil contemporain aux jeans à la toile très serrée et sanforisée (traitée contre le rétrécissement) dessinés en 1925 par la marque.


Pour Lee et The Brooklyn Circus, les cow-boys et cow-girls contemporains s'habillent dans un style urbain mélangeantsalopettes zippées et vestes en denim indigo - Lee


Si la gamme de prix de la capsule varie entre 110 et 395 euros, une autre veste, la "Varsity Jacket", est proposée au prix de 1.200 euros. Confectionnée dans un cuir de vache et dans une laine Melton très épaisse, cette pièce unisexe arbore sur la poitrine des patchs orangés mentionnant la date de création de Lee, et à l'arrière, un cow-boy noir chevauchant un destrier à la robe alezan.

"Le Brooklyn Circus trouve son inspiration dans les pages de l'histoire, donc collaborer avec une marque comme Lee pour mettre en lumière l'histoire de l’Amérique de l’Ouest et ses ouvriers noirs était parfaitement logique", a déclaré Ouigi Theodore, le fondateur et directeur artistique de Brooklyn Circus.

Ce concept-store basé à New York combine une offre hybride entre prêt-à-porter masculin, pièces lifestyle et contenus éditorialisés, depuis 2006. Son créateur, d'origine haïtienne, veut mettre en avant l'influence culturelle noire aux Etats-Unis. Le label s'est fait connaître avec ses cardigans hipster et ses teddys, des vestes de baseball copiant le look preppy de la bourgeoisie américaine des années 1950.

La capsule est disponible depuis le 2 novembre sur les sites internet de Lee et de The Brooklyn Circus, et dans une sélection de magasins et de revendeurs aux Etats-Unis et en Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com