×
Publié le
23 avr. 2019
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

B.glen : la marque de cosmétique japonaise arrive en France

Publié le
23 avr. 2019

Réputé exigeant et pointu, le marché japonais de la beauté a donné naissance à de nombreuses pépites mondiales de la cosmétique : B.glen est l’une d’elles. Moins connue que les marques du géant nippon de la beauté Shiseido, la griffe de soins pour la peau, qui en 2018 a réalisé un chiffre d’affaires de 87 millions de dollars, devrait voir ses ventes dépasser les 100 millions de dollars cette année. Un chiffre réalisé à 95 % sur son seul marché domestique. 2019 marque donc l’accélération de l’expansion internationale de B.glen, à commencer par la Chine, Singapour, mais aussi la France, qui sera donc son premier marché de présence en Europe.


Akira Kodama le PDG de B.glen - DR


« La France est aussi un pays très exigeant en termes de produits de beauté, notamment pour ce qui concerne l’anti-âge (une des spécialités de B.glen, ndlr). De plus, c’est le marché mondial de la cosmétique, nous avons donc envie de convaincre les Françaises », explique Akira Kodama le PDG et fondateur de B.glen.
 
Et pour convaincre l'Hexagone, Akira Kodama compte sur ses produits - d'hydratation, anti-âge ou encore pour peaux grasses - qui contiennent la technologie brevetée Qusome. Un procédé d’encapsulation des actifs qui permet un contrôle plus précis de leur diffusion et de leur pénétration dans la peau. Développé aux Etats-Unis par un spécialiste des nanotechnologies, le docteur Brian Keller, qu’Akira Kodama a rencontré au début des années 2000 alors qu’il travaillait outre-Atlantique et qui codirige actuellement la marque, ce procédé était initialement destiné à la recherche médicale.


Le coffret découverte de soin anti-âge contour du visage de B.glen - DR


Outre ses produits dont les prix oscillent autour de 60 euros, B.glen se différencie également par le soin apporté au service et au conseil. Ainsi, au Japon, des conseillers experts se relaient 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365 pour répondre aux questions de ses clientes. Un service que B.glen souhaite apporter également en France, avec une amplitude évidemment moins importante qu’au pays du Soleil levant. Toujours côté services, la marque propose de découvrir ses produits répondant à des problématiques ciblées via des coffrets (environ 25 euros) avant d’acquérir des produits full size. Enfin, la marque se distingue également par son service d’abonnement pouvant être résilié à tout moment, qui permet de recevoir sa routine beauté chez soi, un système qui devrait encore une fois arriver en France.

Dirigé par Olivier Bouillot, qui a notamment officié comme directeur général de la marque de maquillage Bare Minerals (groupe Shiseido), le marché français devrait générer d’ici trois à cinq ans 10 millions d’euros de chiffre d’affaires. La première année, la marque va toutefois la consacrer à peaufiner son e-shop français qui vient tout juste d’être lancé.
 
B.glen, qui depuis son lancement en 2004 a privilégié une distribution sur le Web à l’exception de son seul et unique spa tokyoïte, commence toutefois à développer des shop-in-shops à Hong Kong. La France pourrait à terme également accueillir ce format.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com