B+ veut devenir la nouvelle adresse des formes généreuses

Une mode qualitative, milieu voire haut de gamme, ciblée pour les femmes rondes, c'est le positionnement du nouveau concept B+. Lancée par Edmond Boublil, spécialiste de la grande taille qui développe sa marque éponyme de prêt-à-porter, l'enseigne multimarque verra le jour d'ici la rentrée prochaine, dans plusieurs centres commerciaux français.


Vue du futur magasin B+ de So Ouest à Levallois-Perret - B+

Après avoir testé pendant trois ans un concept similaire dans le centre de shopping La Vache Noire à Arceuil (Val-de-Marne) sous le nom 46 & plus, le fondateur réajuste son projet en s'adressant finalement à un plus grand nombre de femmes. « En fait, en parlant de la taille 46 et plus, on s'est rendu compte que ce sont plutôt des femmes très rondes, à partir du 54, qui osaient rentrer. Notre propos, c'est vraiment rendre l'accès plus facile à toutes les clientes potentielles, une femme plurielle, dès le 40 ou 42 », explique Edmond Boublil.

Quatre surfaces sont déjà prévues pour ce qui est le début d'un réseau B+. Au cours de cet été, c'est dans le centre commercial de Chambourcy (Yvelines) qu'une première boutique ouvrira, juste avant la seconde à So Ouest (Hauts-de-Seine) le 1er septembre. D'ici octobre, une nouvelle adresse ouvrira à Anglet, dans le centre BAB2, tandis que le magasin 46 & plus de La Vache Noire sera converti au même moment.

Ce sont des surfaces de 120 à 250 mètres carrés que le multimarque cible, pour pouvoir présenter une offre complète qui ne se limite pas au prêt-à-porter. « Il y aura une mode du quotidien, avec ma marque, mais aussi Yoek, Eva Tralala ou Ulla Popken et sa ligne plus jeune Studio Untold. Elle sera complétée avec une offre cocktail habillée, ainsi que du sous-vêtement et du maillot de bain avec PrimaDonna notamment", détaille Edmond Boublil.

En tout, le dirigeant espère ouvrir une dizaine de magasins B+ d'ici la fin 2018, une fois la première phase de développement finie. Le projet comporte également une partie digitale, puisque le site marchand sera lancé avant la fin de cette année. Le site 46 & plus survivra, puisqu'il dispose déjà de sa clientèle d'habituées.

« Il y a une vraie mutation du secteur, que nous devons suivre. Un remaniement des tailles s'opère. Une bonne partie de nos clientes parviennent à maigrir, on doit donc toujours s'adresser à elles mais avec une  proposition plus adaptée », conclut Edmond Boublil.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLingerieBalnèaireDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER